Le rapport annuel de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme: pressions sur la société civile et les médias indépendants continuent au Bélarus

L’obstination du témoignage : rapport annuel 2011 est la 14ème année de réalisation du Rapport annuel de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme.

Rendez-vous annuel sur la protection des défenseurs, il met en évidence, dans chaque pays, les cas les plus graves d’entraves et de menaces contres les défenseurs.

Le rapport 2011 dénonce, en donnant des centaines d’exemples, les actes multiformes de répression dont souffrent les défenseurs de 70 pays en Afrique subsaharienne, Afrique du nord et Moyen Orient, Asie, Amériques, Europe Occidentale, Europe de l’Est et Asie Centrale.. Chaque jour, avec leurs proches, ils subissent attaques et harcèlements, menaces et arrestations, détentions arbitraires, campagnes de diffamation, restrictions en matière de liberté d’association et d’expression…

Dans la section consacrée au Bélarus les auteurs du rapport soulignent dès l’introduction que la situation reste très inquiétante : « En 2010-2011, les défenseurs des droits de l’Homme ont continué d’oeuvrer dans un environnement très restrictif, et la situation s’est empirée après les élections de décembre. Plusieurs organisations se sont vues refuser tout statut légal, et des perquisitions et saisies de biens ont été réalisées par la police. Des manifestations pacifiques ont été interdites, aboutissant à l’arrestation et au harcèlement judiciaire de défenseurs des droits de l’Homme. L’accès au territoire a été refusé à plusieurs défenseurs des droits de l’Homme étrangers ».

Le rapport précise qu’ «à la suite des élections présidentielles du 19 décembre 2010, des dizaines de défenseurs des droits de l’Homme, y compris certains qui n’étaient pas directement liés à l’observation des élections, ont subi des pressions de la part des autorités, notamment des fouilles et des interrogatoires menés par des agents du KGB dans le cadre d’enquêtes criminelles sur la “participation et organisation de troubles de masse”, et sur “une conduite de nature à troubler l’ordre public”, menées après la manifestation sur les résultats de l’élection.

Le harcèlement à l’encontre des défenseurs des droits de l’Homme s’est poursuivi en janvier 2011. Des dizaines de défenseurs ont été interrogés en tant que témoin, leurs domiciles ou leurs bureaux ont été fouillés, des documents et du matériel ont été confisqués, notamment des photos, des vidéos, des ordinateurs et des cartes SIM, dans le cadre des enquêtes criminelles menées après les élections du 19 décembre ».

L’intégralité du rapport est disposible ci-dessous: 

obs_2011_fr-complet.pdf
Download this file

La section sur l’Europe de l’Est et l’Asie Centrale est disponible ci-dessous :

obs_2011_fr-europecei.pdf
Download this file

Retour

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>