Les manifestations de soutien à Ales Bialiatski sont toujours interdites au Bélarus

Grodna
Le 10 octobre, le tribunal du district de Leninski a condamné à une amende le défenseur des droits de l’homme Viktar Sazonau, qui avait été interpellé le 23 août pour avoir distribué des brochures comportant des informations sur l’arrestation d’Ales Bialiatski, directeur du Centre de défense des droits de l’homme « Viasna ». Ce même jour, la police a perquisitionné son appartement, confisqué deux unités centrales d’ordinateur, des publications internationales et des textes consacrés aux droits de l’homme, ainsi que des T-shirts à l’effigie de Bialiatski.
La juge Kseniya Stasukevich a commencé à étudier le dossier de Viktar Sazonau le 21 septembre. Le 10 octobre, M. Sazonau a été condamné à une amende de 735 000 roubles. Le défenseur des droits de l’homme conteste le verdict, au nom du droit, garanti par la constitution, à recevoir et à diffuser des informations.

Slonim
Le 15 septembre, Ivan Sheha, résident de la ville de Slonim, a déposé auprès du Comité exécutif du district de Slonim une demande d’autorisation pour la tenue d’un rassemblement destiné à informer la population de Slonim des activités du Centre de défense des droits de l’homme Viasna et de son leader Ales Bialiatski.
Le Comité exécutif du district de Slonim a donné sa réponse au dernier jour avant la date prévue pour le rassemblement, le 7 octobre. La réponse était négative. Ce même jour, Ivan Sheha a déposé appel de cette décision auprès du Parquet, arguant que le Comité exécutif du district de Slonim avait contrevenu à la Loi de la République du Bélarus « Sur les rassemblements publics », qui lui imposait de donner sa réponse plus tôt. Il prépare également un appel qu’il souhaite déposer auprès du Comité exécutif de la région de Grodna.

Vitsebsk
Raman Dziahoda, juge au tribunal de district de Chyhunachny, à Vitebsk, a rejeté l’appel déposé par le défenseur des droits de l’homme Leanid Svetsik contre l’interdiction d’un rassemblement en soutien d’Ales Bialiatski prononcée par Yury Maskaliou, président du Comité exécutif du district de Chyhunachny.
Leanid Svetsik voulait organiser ce rassemblement le 22 août. Mais les autorités n’ont pas autorisé sa tenue au prétexte que Svetsik n’avait pas passé d’accords organisationnels avec la police, les services de voirie et les services médicaux.
Dans son appel, le défenseur des droits de l’homme a demandé à la cour d’abolir l’interdiction opposée à la tenue du rassemblement et d’obliger les autorités de la ville à introduire des amendements à l’arrêt 881 (qui stipule que les rassemblements de l’opposition ne sont autorisés qu’à un seul endroit). Aujourd’hui, M. Svetsik s’apprête à faire appel du verdict de la cour auprès d’instances plus haut placées.

Retour

Articles similaires

Mots clés:  

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>