Message de la chanteuse Loreen à Ales Bialiatski : « Soyez fidèle à votre cœur et à votre esprit ! »

Le 13 juillet 2012, la chanteuse suédoise Loreen, lauréate de l’Eurovision 2012, a rencontré à Minsk l’épouse du prisonnier politique Ales Bialiatski, le défenseur des droits de l’homme et directeur adjoint de Viasna Valentin Stefanovitch et des journalistes indépendants pour en apprendre davantage sur le sort des prisonniers politiques bélarusses et sur la situation au Bélarus en général.

La rencontre s’est tenue à l’ambassade de Suède et a duré environ trois heures.

Loreen1

Interrogé sur ses impressions, le directeur adjoint du Centre de défense des droits de l’homme Viasna Valentin Stefanovitch a souligné que Loreen s’était intéressée à ces questions avant même son voyage au Bélarus, et avait connaissance des problèmes actuels du pays.

« Loreen a rencontré Robert Hord, le directeur de l’organisation suédoise de défense des droits de l’hommeCivil Rights Defenders, et je suppose qu’il lui a parlé du Bélarus, sachant qu’il avait été présent personnellement ici lors des élections du 19 décembre 2010 et a vu de ses yeux ce qui se passait chez nous. On voit que Loreen s’intéresse sincèrement à toutes ces questions ; il est possible qu’elle s’estime en quelque sorte investie d’une mission. Car on sait que quand elle s’est rendue en Azerbaïdjan, elle y a également rencontré des défenseurs des droits de l’homme. J’ai eu l’impression qu’elle comprenait bien tous nos problèmes. Loreen nous a dit qu’elle était elle-même d’origine marocaine, issue d’une famille pauvre, et que pour elle les droits de l’homme, les droits de la femme, leur place dans la société, n’étaient pas des mots creux… »

Loreen-stef_b

Le défenseur des droits de l’homme a essayé de dire à Loreen autant de choses que possible sur les prisonniers politiques bélarusses, et a particulièrement insisté sur le destin de Dmitri Dachkevitch, actuellement soumis à des pressions particulièrement fortes. Il lui a également parlé des événements du 19 décembre 2010 à Minsk, et lui a offert un album de photos des participants à ces événements réalisé par Viasna et intitulé « Rapport sur les violations des droits de l’homme au Bélarus en 2010 », qui accorde aussi une large place aux événements ayant suivi l’élection présidentielle. « Loreen, qui est une artiste, a posé plusieurs questions très intéressantes et originales, ‑ raconte Valentin. – Par exemple, elle m’a demandé :  « Quel est votre rêve ? Vous voulez-vous ? » Je lui ai répondu que je n’avais besoin que d’une seule chose : la liberté… »

Pendant cette rencontre, Loreen a signé la pétition « Les défenseurs des droits de l’homme contre la peine de mort au Bélarus ».

Loreen-petition

L’épouse du directeur emprisonné de Viasna, Natalia Pintchouk, a déclaré que l’entrevue avec Loreen lui avait fait chaud au cœur.

« Il était évident que pour elle, cette rencontre n’était pas une simple formalité. Elle a posé de nombreuses questions avec beaucoup d’intérêt et de passion, aussi bien sur la situation personnelle d’Ales que sur l’état du pays et le sort des autres prisonniers politiques. » Mais Natalia a particulièrement tenu à souligner les mots de soutien que la chanteuse a voulu transmettre à Ales Bialiatski : « Loreen a laissé un mot écrit pour Ales : « Soyez fidèle à votre cœur et à votre esprit ! » C’est un souhait très sage. Il est même étonnant de voir une fille si jeune avoir des mots aussi sages, mais elle a su exprimer le plus important pour Ales dans les conditions difficiles où il se trouve actuellement. »

Loreen-zhena

Enfin, Loreen a discuté avec les journalistes présents à cette rencontre – Marina Koktych de Narodnaïa Volia, Irina Vidanova, rédactrice du site Internet « 34mag.net », Valéri Kalinovski de Radio Liberté et un groupe de tournage de la chaîne de télévision indépendante Belsat – des problèmes relatifs à la liberté de parole au Bélarus, des poursuites visant les journalistes indépendants et de leurs conditions de travail.

Photo d’Andreï Shevlug

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>