Une Commission de l’APCE propose la nomination de Bialiatski au Prix des droits de l’homme 2013 de l’APCE

4 octobre 2012

Strasbourg – Dans une déclaration adoptée aujourd’hui à Strasbourg, la Commission des questions politiques et de la démocratie de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a annoncé sa décision unanime de soutenir la proposition de Andres Herkel (Estonie, EPP/CD), rapporteur sur la situation au Bélarus, de nominer Ales Bialiatski — un défenseur des droits de l’homme condamné le 24 novembre 2011 à quatre ans et demi d’emprisonnement — au Prix des droits de l’homme 2013 de l’APCE.

Dans sa déclaration, la commission a réitéré son appel aux autorités bélarusses à « libérer et réhabiliter immédiatement et inconditionnellement tous les prisonniers politiques, y compris ceux qui ont été graciés », soulignant que douze prisonniers politiques demeuraient derrière les barreaux, et que des rapports et témoignages dignes de foi indiquent qu’ils font l’objet de tortures, ne bénéficient pas d’un suivi médical adéquat et n’ont pas suffisamment accès à une assistance juridique.

Une note d’information rédigée par M. Herkel, rendue publique aujourd’hui, déplore par ailleurs que « la situation des droits de l’homme et de la démocratie ne s’est pas améliorée au Bélarus depuis l’adoption de la dernière résolution de l’Assemblée, en janvier 2012 ». Les droits de l’homme et les libertés politiques continuent d’être foulés aux pieds et les adversaires politiques du pouvoir sont toujours harcelés. La note regrette également qu’aucune nouvelle étape n’a été franchie dans la voie de l’abolition de la peine de mort ou d’un moratoire sur les exécutions. Au contraire, deux exécutions ont eu lieu en 2012.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>