ALES BIALIATSKI : « JE N’OUBLIERAI JAMAIS LE CLIQUETIS MÉTALLIQUE DES LOURDES PORTES DE LA PRISON »

Nous avons pris connaissance d’une lettre écrite par Ales Bialiatski le 4 février, un an et demi jour pour jour après son arrestation. Ales commente brièvement cet « anniversaire » : « Que puis-je dire ? Le temps passe vite partout. Ici comme ailleurs, le temps n’est pas arrêté. »
Il passe ensuite aux sentiments qu’ont éveillés en lui les dessins que lui ont envoyés des écoliers canadiens. Ales dit particulièrement apprécier le célèbre slogan souvent répété dans les lettres de solidarité qu’il reçoit : « Ne perds jamais espoir ! », et souligne que « en anglais, la formule est plus mordante » : « Never lose hope ! »
bialiacki-maliunak-1
bialiacki-maliunak-2

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>