Le blogueur Galko et le journaliste Yaroshevich condamnés à 10 et 12 jours de détention

arest-zurnalisty

Le journaliste de la radio bélarusse « Racyja », Alexandre Yaroshevich et le blogueur Dmitri Galko ont été arrêtés à la sortie d’une station de métro de Minsk dans la soirée du 6 mai. Vers 20h40, un minibus s’est arrêté près d’eux et un groupe de policiers anti-émeutes les ont forcés à y monter avant de les conduire au commissariat du quartier Moskovski de Minsk.

Alexandre Yaroshevich et Dmitri Galko revenaient du centre de détention de la rue Okrestine, où ils avaient rencontré les participants de la marche de Tchernobyl, qui ont été libérés après 10 jours de détention. Les policiers ont accusé les journalistes de non-exécution des ordres de la police et ont dressé des procès-verbaux pour infraction administrative.

Le jugement des journalistes a eu lieu le 7 mai.

Le blogueur Dmitri Galko a été condamné à 10 jours de détention administrative. Il a été reconnu coupable selon deux articles du Code des infractions administratives : 17.1  (petite délinquance) et 23.4 (insoumission aux exigences d’un agent de police dans l’exercice de ses fonctions)

Le correspondant de Radio Racyja Alexandre Yaroshevich a été accusé d’infraction à l’article 23.4 du Code des infractions administratives et condamnés à 12 jours de détention.

Les deux policiers ont témoigné lors du procès :  leurs dépositions se contredisaient et contredisaient les procès-verbaux d’arrestation qu’ils avaient eux-mêmes rédigés. Les journalistes présents se sont vus interdire non seulement l’usage de vidéos et de photos mais aussi des dictaphones. Le juge a voulu chasser trois d’entre eux de la salle sous prétexte qu’ils tenaient des téléphones portables avec lesquels ils faisaient soi-disant des enregistrements. Ils ont finalement été autorisés à rester dans la salle uniquement après qu’ils aient remis leurs téléphones aux agents de police.

Rappelons que Alexandre Yaroshevich et Guennadi Barbarich ont été arrêtés à Minsk le 26 avril après la Marche de Tchernobyl, autorisée par les autorités. Des procès- verbaux ont été établis à l’encontre des journalistes que le tribunal du quartier Sovietski a reconnus coupables de non-exécution des ordres de la police et a condamnés à 3 jours de détention chacun.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>