Thorbjorn Jagland espère que le Bélarus rejoindra le Conseil de l’Europe

Jagland_SG du Conseil de l'Europe

Le Secrétaire général du Conseil de l’Europe Thorbjorn Jagland a déclaré lors la session élargie du comité des affaires internationales de la Douma russe du 21 mai, qu’il espérait que le Bélarus adhérerait au Conseil de l’Europe et ratifierait la Convention européenne des droits de l’Homme.

« L’existence d’une Convention, d’un système de défense des droits de l’Homme dans 47 pays est une victoire pour toute l’Europe et j’espère qu’à l’avenir elle s’étendra au Bélarus », a-t-il déclaré à l’agence d’information Regnum.

Rappelons que le Bélarus est le seul pays européen qui n’est pas au Conseil de l’Europe. Le principal obstacle à son adhésion est l’existence de la peine de mort. En 1993, le parlement Bélarus avait obtenu le statut d’invité spécial à l’assemblée parlementaire du conseil de l’Europe (PACE), qu’il a perdu en 1996 suite à la tenue d’un referendum qui a réintroduit la peine capitale.

En juin 2009, la PACE a adopté une résolution rendant au Bélarus son statut d’invité spécial à condition qu’elle supprime ou adopte un moratoire sur la peine de mort. Cependant l’année suivante, plusieurs peines capitales ont été prononcées, à la suite de quoi la PACE a officiellement recommandé à ses membres de ne pas se rendre dans le pays. A l’issue de l’exécution en 2012 de Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev, accusés de l’attentat dans le métro de Minsk, le Secrétaire général du Conseil de l’Europe Thorbjorn Jagland a déclaré : « L’existence de la peine de mort au Bélarus lui interdit d’avoir un quelconque statut au Conseil de l’Europe ».

Cet article est également disponible en russe et en anglais

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>