FIDH manifeste contre les violations des droits de l’homme au Bélarus à l’occasion du visite du chef du MAE Makey à Bruxelles

Aujourd’hui, à l’occasion de la visite à Bruxelles du ministre bélarusse des Affaires étrangères Vladimir Makeï, la FIDH a organisé une manifestation au rond-point Schuman, au cœur du quartier où sont installées les institutions de l’UE. Les manifestants ont brandi les portraits de douze prisonniers politiques actuellement derrière les barreaux et ont déployé des ballons noirs et blancs symbolisant les prisons bélarusses. C’est la première visite de M. Makeï sur le territoire de l’Union européenne depuis que le 25 juin 2013 l’UE a temporairement levé l’interdiction de visa dont il faisait l’objet. Les restrictions aux déplacements des officiels bélarusses font partie des sanctions adoptées par l’UE contre le Bélarus.

p1000513 p1000510

La FIDH a déclaré une fois de plus que la situation des droits de l’homme au Bélarus demeurait catastrophique et que tout dialogue politique entre l’UE et le Bélarus devait rester conditionné à la libération des prisonniers politiques et à la restauration de leurs droits civils et politiques, ainsi qu’à la mise en œuvre de changements systémiques durables en faveur de l’état de droit et du respect des droits de l’homme. La FIDH a appelé l’UE à rester ferme et en phase avec la communauté internationale — y compris les Nations unies — dans sa politique envers le Bélarus. À cause de ses activités de défense des droits de l’homme, Ales Bialiatski se trouve en prison depuis près de deux ans. M. Bialiatski est le directeur du Centre de défense des droits de l’homme Viasna. Il a été réélu vice-président de la FIDH en mai 2013.

p1000507 p1000519 p1000502 p1000500

La Confédération syndicale internationale (CSI) et International Partnership for Human Rights (IPHR) se sont jointes à cette manifestation. L’événement a été couvert par les médias bélarusses et internationaux, y compris l’agence de presse espagnole EFE, Radio Free Europe, l’agence de presse belge Belga, Radio Sweden, l’agence de presse bélarusse Belapan et Associated Press.

Rappelons que l’UE a décidé en 1997 de geler un accord de coopération avec le Bélarus, en particulier pour cause d’atteintes aux normes électorales et de répression à l’égard de l’opposition politique et des médias indépendants. Des mesures restrictives, dont une interdiction de visa, visent également des responsables du régime. En juin, l’UE a toutefois suspendu l’interdiction de visa qui touchait Vladimir Makey, afin de « faciliter les contacts diplomatiques ».

Voir plus de photos du rassemblement organisé :

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>