Le directeur emprisonné du centre Viasna, Ales Bialiatski, a été autorisé à recevoir un colis alimentaire

pinchuk-bialiatski

Aujourd’hui, le 7 août, le prisonnier politique Ales Bialiatski, directeur du Centre de défense des droits de l’homme Viasna, a reçu son premier colis alimentaire de cette année. Le 6 mai 2013, l’épouse du défenseur des droits de l’homme emprisonné s’était rendue à la colonie pénitentiaire N°2 de Babrouïsk, où il se trouve depuis février 2012, pour lui transmettre un colis alimentaire. Mais des employés de la colonie lui ont expliqué qu’en mars 2013, à la suite de sanctions disciplinaires décidées à son endroit, Ales Bialiatski avait été privé du droit de recevoir des colis alimentaires pour six mois.

Rappelons qu’entre mars et juin 2012, Ales Bialiatski a reçu trois blâmes, dont l’un a entraîné la suppression de son droit à recevoir des visites. En juin 2012, après ces trois blâmes, le défenseur des droits de l’homme a été rangé dans la catégorie des « contrevenants récidivistes », ce qui l’a exclu de l’amnistie de 2012 destinée aux auteurs de crimes économiques. En août 2012, il a reçu deux blâmes supplémentaires, pour des infractions mineures au règlement. Au total, le prisonnier politique a été privé de colis pendant presque huit mois.

L’épouse du défenseur des droits de l’homme emprisonné, Natalia Pintchouk, a expliqué que le colis qui vient d’être remis à Ales était « le premier colis complet de cette année, d’un poids de trente kilos. Il comporte des produits alimentaires, de la nourriture qu’Ales apprécie et, ce qui est particulièrement important, des légumes frais ».

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>