L’ancien prisonnier politique Uladzimir Yaromenak condamné à trois mois de détention

jaromenak-ancien prisonnier politique

Uladzimir Yaromenak, activiste du mouvement des jeunes « Front jeune » et ancien prisonnier politique, a été condamné à trois mois de détention pour violation des restrictions imposées par la supervision préventive dont il faisait l’objet. Le verdict a été prononcé ce matin par le juge Leanid Yarmolenkau du Tribunal de district de Pershamaiski (ville de Minsk).

Uladzimir Yaromenak a été arrêté en janvier 2011, accusé d’avoir contribué à l’organisation de « désordres de masse ». Condamné à trois ans de prison, il a été incarcéré dans une colonie pénitentiaire à proximité de Vitebsk. En août 2011, il a été gracié, avec d’autres condamnés. Par la suite, il s’est retrouvé à plusieurs reprises derrière les barreaux pour diverses infractions administratives.

Le 15 mars 2013, le Tribunal de district de Pershamaiski (ville de Minsk) a prolongé de six mois supplémentaires la supervision préventive frappant l’activiste.

Le 14 juillet, jour du mariage de l’activiste du Front de la Jeunesse, il a reçu un coup de téléphone de la part d’un enquêteur qui a insisté pour que Yaromenak se présente dans les bureaux de l’administration le lundi suivant. Yaromenak a obtenu que cette conversation soit repoussée de deux jours. Le 16 juillet, on lui a remis un document daté du 24 mai l’informant qu’une affaire pénale avait été ouverte à son encontre en vertu de l’article 421, « Infraction aux termes de la surveillance préventive ».

Pour plus de détails sur cette affaire, voir  (en anglais) le Communiqué du Centre de défense des droits de l’homme Viasna sur la condamnation de Uladzimir Yaromenak.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>