Déclaration des 15 membres du Parlement européen en soutien d’Ales Bialiatski et de la société civile au Bélarus

Déclaration Conjointe des 15 membres du Parlement européen à l’occasion de la Journée Internationale de Solidarité avec la Société Civile et le Mouvement des Droits de l’Homme au Bélarus du 4 août 2013 :

« Les derniers rapports et déclarations des défenseurs des droits de l’Homme bélarusses démontrent que la situation des droits de l’Homme au Belarus continue de se détériorer.

Au moins 12 prisonniers politiques sont toujours derrière les barreaux, y compris un candidat à la présidence, Mikalai Statkevich, le chef du centre de défense des droits de l’Homme « Viasna », Ales Bialiatski, et un leader d’une organisation de jeunesse d’opposition Front Jeune, Zmitser Dashkevich. Le 1er juillet 2013, Andrei Haidukou, un autre représentant de l’opposition bélarusse a été condamné à un an et demi de prison. Selon les organisations de défense des droits de l’Homme bélarusses et internationales, son procès était sans fondement, politiquement motivé et manquait de transparence.

Plus de 40 citoyens bélarusses continuent de voir leurs droits et leurs libertés civiles limitées suite à des procès motivés politiquement durant l’année 2011-2012. Les prisonniers politiques qui ont déjà été libéré des colonies pénitentiaires n’ont pas été réhabilités et demeurent sous surveillance préventive.

Les défenseurs des droits de l’Homme, les avocats, les représentants de l’opposition et les journalistes indépendants doivent encore faire face à la persécution et à la l’oppression. L’une des mesures prises par les autorités bélarusses contre eux est l’interdiction de quitter le territoire bélarusse. Cette restriction a déjà été appliquée à 17 personnes.

Un fait qui suscite également l’inquiétude est que le Belarus ne parvient pas à établir un moratorium sur le recours à la peine de mort et que les autorités du pays ont condamné à mort trois personnes depuis le 24 avril 2013.

Nous voudrions aussi insister sur le fait que le Belarus refuse de coopérer avec les institutions et organisations internationales qui agissent dans le domaine des droits de l’Homme et méprise continuellement les obligations qu’il a prises au niveau international.

A la lumière de cette situation, nous appelons respectueusement les autorités bélarusses à libérer et réhabiliter tous les prisonniers politiques immédiatement et sans conditions, et d’établir un moratorium sur la peine de mort.

Nous appelons également tous les Etats membres de l’Union Européenne et hommes politiques européens et à refuser de coopérer avec le régime d’Alexandre Loukachenko tant que nos exigences concernant les droits de l’Homme ne seront pas remplies ».

Les signataires :

Marieluise Beck, Membre du Bundestag allemand

Sari Essayah, Membre du Parlement européen

Michael Gahler, Membre du Parlement européen

Katrin Göring-Eckardt, Vice President du Bundestag allemand

Angelika Graf, Membre du Bundestag allemand

Marek Migalski, Membre du Parlement européen

Dr. Bärbel Kofler, Membre du Bundestag allemand

Manuel Sarrazin, Membre du Bundestag allemand

Werner Schulz, Membre du Parlement européen

Marina Schuster, Membre du Bundestag allemand

Jean-François Steiert, Membre du Parlement suisse

Christoph Strässer, Membre du Bundestag allemand

Dr. Florian Toncar, Membre du Bundestag allemand

Franz Thönnes, Membre du Bundestag allemand

Uta Zapf, Membre du Bundestag allemand

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>