Présentation du livre « L’affaire Bialiatski » à Moscou

Books

Une présentation d’un livre consacré au défenseur des droits de l’Homme aura lieu à Moscou pour l’anniversaire de son arrestation.

Elle se tiendra le 4 août au  centre « Flakon » en même temps qu’un débat public « La Russie va-t-elle devenir le Bélarus ?» et l’ouverture d’une exposition de photographies « la solidarité est plus forte que la répression ».

Des experts et des activistes de la société civile participeront à la rencontre : le membre du Conseil pour les droits de l’Homme auprès du Président russe et Président de la mission d’observation internationale pour les droits de l’Homme au Bélarus Andreï Iourov, l’expert principal du Centre des recherches européennes et internationales de la « Haute école d’économie » Andreï Souzdaltsev, la directrice du centre de recherche indépendant « Freedom Files » Olga Zakharova, le journaliste du département bélarusse de « Radio Svoboda »,  l’auteur du livre documentaire « l’affaire Bialiatski » Valéri Kalinovsli, ainsi que le Président du centre pour le développement de la démocratie et des droits de l’Homme Iouri Djibladzé.

La présentation du livre consacré à Ales Bialiatski aura lieu dans le cadre de la table ronde.

Des actions de soutien en faveur du défenseur des droits de l’Homme bélarusse à l’occasion de l’anniversaire de son arrestation auront lieu dans d’autres villes en Russie, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Suède, en Allemagne, en Lituanie, en Ukraine, au Kazakhstan et au Kirghizstan.

Ales Bialiatski purge sa peine dans la colonie pénitentiaire n°2 à Babrouisk. Le 24 novembre 2011, le tribunal l’a reconnu coupable d’évasion fiscale  à grande échelle et l’a condamné à 4 ans et demie de détention en colonie pénitentiaire à régime sévère avec confiscation de ses biens. La poursuite judiciaire à l’encontre de Bialiatski se fonde sur les comptes qu’il détient dans des banques en Lituanie et en Pologne. Le tribunal n’a pas pris en compte le fait que l’argent qui y était déposé était utilisé pour ses activités de défense des droits de l’Homme.

Durant l’année passée, Ales Bialiatski, qui reste en prison, a été récompensé à plusieurs reprises pour son combat pour la justice et les droits de l’Homme. Le prisonnier politique bélarusse a reçu le prix Petra Kelly et le Prix Lech Walesa.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>