Solidarité avec Ales Bialiatski à Varsovie et à Gdansk

Sur les murs des villes en Pologne, on peut voir non seulement des graffitis mais de réelles images de soutien aux prisonniers politiques bélarusses.

A Gdansk on peut voir des graffitis en forme de cartes postales pour le défenseur des droits de l’Homme emprisonné Ales Bialiatski.

 graffiti-bialiacki-gdansk

A Varsovie, des graffitis à l’image d’Ales Bialiatski ont été faites pendant l’action tenue par l’organisation internationale des droits de l’Homme Amnesty International. Sur l’une d’elles, faite dans le quartier de Volia de la capitale polonaise, est inscrite la date supposée de sortie de prison du défenseur des droits de l’Homme. Il y est représenté avec une cellule de prison en toile de fond.

graffiti-solidarity-Bialiatski-Warsaw

Ales Bialiatski purge sa peine dans la colonie pénitentiaire n°2 à Babrouisk. Le 24 novembre 2011, le tribunal l’a reconnu coupable d’évasion fiscale  à grande échelle et l’a condamné à 4 ans et demie de détention en colonie pénitentiaire à régime sévère avec confiscation de ses biens. La poursuite judiciaire à l’encontre de Bialiatski se fonde sur les comptes qu’il détient dans des banques en Lituanie et en Pologne. Le tribunal n’a pas pris en compte le fait que l’argent qui y était déposé était utilisé pour ses activités de défense des droits de l’Homme.

Durant l’année passée, Ales Bialiatski, qui reste en prison, a été récompensé à plusieurs reprises pour son combat pour la justice et les droits de l’Homme. Le prisonnier politique bélarusse a reçu le prix Petra Kelly et le Prix Lech Walesa.

 

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>