La Cour suprême a confirmé la condamnation à mort de Pavel Selioun

Aujourd’hui a eu lieu l’examen de l’appel déposé par Pavel Selioun contre le verdict de peine maximale prononcé à son encontre par le Tribunal régional de Grodno. La Cour suprême a confirmé le verdict de première instance.

Le 12 juin 2013, le Tribunal régional de Grodno a reconnu Pavel Selioun coupable en vertu de quatre articles du Code pénal de la République du Bélarus — points 1 et 6 de la partie 2 de l’article 139 (double homicide commis avec une cruauté particulière) ; partie 1 de l’article 205 (vol) ; partie 1 de l’article 347 (profanation de cadavre) ; et article 378 (vol de documents personnels) — et a prononcé à son encontre la sentence maximale : la condamnation à mort. L’appel en cassation a été examiné par le Collège judiciaire de la Cour suprême, sous la présidence du vice-président de la Cour suprême, Valéri Kalinkovitch.

Pavel Selioun va maintenant adresser une demande de grâce au chef de l’État. Dans le même temps, ses proches ont l’intention d’en appeler au Comité des droits de l’homme de l’ONU.

Avant même l’examen de l’appel en cassation, la mère du condamné s’était tournée vers le Patriarche exarque du Bélarus, Philaret, pour l’implorer de demander à Alexandre Loukachenko de gracier son fils et d’annuler la peine de mort prononcée à son endroit. L’Église orthodoxe bélarusse s’est régulièrement prononcée contre l’application de la peine capitale dans le pays.

Andreï Polouda, coordinateur de la campagne « Les défenseurs des droits de l’homme contre la peine de mort », a rappelé que les défenseurs des droits de l’homme étaient fermement opposés à la peine capitale au Bélarus. « Il existe de nombreux moyens de châtiment alternatifs », a souligné l’expert.

Rappelons que le Bélarus est le dernier pays d’Europe à ne pas avoir supprimé la peine de mort et à ne pas avoir ratifié le Protocole additionnel au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>