La maison d’édition Logvinov privée de licence à cause de la publication de l’album «Belarus press photo-2011»

maison edition lagvinau privee licence

La maison d’édition privée Logvinov (Minsk) a vu sa licence supprimée à cause de la publication de l’album « Photos de presse du Bélarus 2011 ». Cette information a été rapportée par le directeur adjoint de l’Association bélarusse des journalistes (BAJ) Andrey Bastunets, lors du Vème forum de la société civile du Partenariat oriental à Chisinau.

L’entrepreneur Igor Logvinov a reçu le 23 septembre un courrier signé du premier vice-ministre de l’Information du Bélarus Lilia Ananich l’informant de la suppression de la licence l’autorisant à mener des activités dans le domaine de l’édition. La lettre explique que la licence est annulée « en lien avec les graves infractions à la législation sur l’octroi de licence » — les infractions en question ayant été constituées, selon le ministère de l’Information, par la publication de l’album « Photos de presse du Bélarus 2011 ».

Rappelons qu’en novembre 2012, des exemplaires de l’album de photos « Photos de presse 2011 » ont été confisquées aux photographes Julia Doroshkevich et Alexandre Vasiukovich au poste de douane « Kammenyj Log » par le bureau de douane d’Ashmiany et transmis au KGB. Pour effectuer une évaluation du contenu des albums, le KGB a convoqué une commission d’experts dirigée par le chef de la direction du travail idéologique du Comité exécutif régional de Hrodno. La commission a conclu que l’album contenait « des inventions volontairement faussées, ne correspondant pas à la réalité, de la vie dans la République du Bélarus dans les domaines politique, économique, social et autres » et que ce contenu « offense l’honneur national et la dignité des citoyens de la République du Bélarus ». L’affaire a été transférée au tribunal régional d’Ashmiany. En avril dernier, ce tribunal a qualifié l’album « Photos de presse du Bélarus 2011 » d’« extrémiste ».

Igor Logvinov a déclaré que la maison d’édition avait décidé d’envoyer, lundi 7 octobre, une lettre adressée au ministre de l’Information du Bélarus Oleg Proleskovski lui demandant de reconsidérer cette décision. Si cette lettre n’est pas suivie d’effet, il n’exclut pas de porter l’affaire devant les tribunaux.

La maison d’édition indépendante Logvinov existe depuis 2000. Elle publie de la littérature bélarusse contemporaine, des travaux de sciences humaines et des traductions en langues russe et bélarusse.

Articles similaires

Mots clés:  ,

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>