Une amende pour la Journée internationale des droits humains

shytsikau-shtraf-den-prav-che

Les autorités bélarusses saluent la Journée internationale des droits de l’homme en condamnant un activiste de Gomel à une amende.

Le 10 décembre, la juge du tribunal du district Novobelitski (ville de Gomel), Tatiana Shevchenko, a condamné l’activiste Vladimir Shitikov, membre du Parti civique uni, à une amende de 2,6 millions de roubles (20 unités de base).

À l’audience, Shitikov a déclaré qu’un pouvoir qui poursuivait les gens pour avoir rendu hommage aux victimes des répressions staliniennes était criminel. La juge Shevchenko a refusé d’écouter le discours passionné de l’activiste.

En novembre, les activistes démocratiques de Gomel ont rendu hommage à la mémoire des victimes des répressions staliniennes au 9ème kilomètre de la route de Chernygov. Ils ont disposé des couronnes de fleurs autour de la croix de deuil installée là et dont la plaque proclame « L’un des lieux des exécutions de masse commises par la dictature bolchévique entre 1919 et 1940 ». Vladimir Shitikov avait marché jusqu’à la croix en portant un drapeau blanc-rouge-blanc.

La procession de deuil avait été filmée par des individus en civil assis dans des voitures garées à proximité. Ces hommes ont également suivi les activistes jusque dans la forêt, où ceux-ci ont nettoyé les lieux de deux autres exécutions de masse de civils commises par des agents du NKVD.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>