Le Tribunal municipal de Minsk a confirmé la condamnation de Vassily Parfiankou

parfiankou

Le 28 janvier, le Tribunal municipal de Minsk a examiné la demande de cassation déposée par l’ancien prisonnier politique Vassily Parfiankou contre le verdict rendu par le Tribunal de l’arrondissement Pervomaïski de la capitale le 5 décembre 2013. La condamnation en première instance a été confirmée.

Rappelons que le 5 décembre Parfiankou avait été jugé coupable de violation aux règles de la supervision préventive (art. 421 du Code pénal) — non-pointages répétés au commissariat, multiples retours à son domicile après 20h00 — et condamné à un an d’emprisonnement en colonie à régime sévère et à un traitement forcé contre l’alcoolisme chronique à subir sur son lieu de détention. Au cours de l’audience judiciaire tenue ce jour, l’avocate de l’activiste, Olga Bezborodkina, a déclaré que le verdict rendu par le Tribunal de l’arrondissement Pervomaïski était injustifié car, selon son client, ce verdict vise à le sanctionner pour ses activités civiques, et les témoignages sur lesquels repose la décision de justice sont tous le fait d’agents de la police. L’avocate a ajouté que, pendant le procès de première instance, les témoins « tenaient des propos tellement confus » que la Cour a dû faire lire leurs dépositions à voix haute. En outre, l’avocate a annoncé avoir déposé une requête demandant la réalisation d’une expertise toxicologique dans un hôpital, car selon Parfiankou, son précédent examen médical, effectué de façon ambulatoire, n’a été réalisé que « formellement ». Or ce sont justement les conclusions de cette expertise qui ont servi de justification à la décision d’infliger à Parfiankou des mesures forcées de sécurité et de traitement. Mais la Cour a rejeté cette requête.

La procureure a contesté les arguments de la défense, déclarant que le procès de première instance avait donné lieu à un examen complet du dossier. Elle a souligné que la défense n’avait pas contesté les conclusions de l’expertise médicale lors du procès de première instance.

L’activiste de l’opposition est actuellement détenu à la maison d’arrêt de Jodzina (région de Minsk). Les défenseurs des droits humains supposent qu’il purgera sa peine à la colonie pénitentiaire de Gorki (région de Mogilev).

Vassily Parfiankou a été condamné en 2011, dans le cadre du procès consécutif aux troubles survenus à Minsk le 19 décembre 2010, à quatre ans d’emprisonnement en colonie à régime sévère. Il a été libéré dès août 2011 suite à un décret de grâce signé par le président. Depuis, l’ancien prisonnier politique a régulièrement fait l’objet de poursuites de la part des autorités.

Les défenseurs des droits humains voient dans les poursuites visant l’ancien prisonnier politique une tentative de faire pression sur les activistes de la société civile.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>