Front Line Defenders mène une campagne olympique en soutien des défenseurs des droits humains

front_line-sochi2014

« Droits. Risques. Changements ! » : c’est sous ce slogan que l’organisation internationale Front Line Defenders mène une campagne visant à attirer l’attention sur les défenseurs des droits humains persécutés d’Europe de l’Est et d’Asie centrale. Parmi les douze noms mis en avant, on retrouve celui d’Ales Bialiatski, le directeur du Centre de défense des droits de l’homme Viasna et vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme.

La campagne a été lancée sur Internet et via les réseaux sociaux au moment de l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. Dans la liste de Front Line Defenders, le nom du prisonnier politique bélarusse voisine avec ceux de ses collègues : Stefania Kulaeva (Russie), Evgeny Vitishko (Russie), Natalia Taubina (Russie), Rustam Matsev (Russie), Alexandra Dvoretskaya (Ukraine), Natia Gviniashvili (Géorgie), Anar Mammadli (Azerbaïdjan), Dilrabo Samadova (Tadjikistan), Dilmurod Sayid (Ouzbékistan), Azimjon Askarov (Kirghizistan) et Roza Tuletaeva (Kazakhstan).

La campagne « Droits. Risques. Changements ! » appelle l’opinion publique à exprimer sa solidarité et à soutenir ces douze défenseurs des droits humains en faisant pression sur les autorités de leurs pays pour les inciter à respecter le travail des militants des droits de l’homme.

« Au moment où l’attention de la communauté internationale est braquée sur les capacités et l’obstination extraordinaires des sportifs du monde entier réunis à l’occasion de ces Jeux olympiques qui doivent se dérouler sous le signe de l’excellence et de l’honnêteté, Front Line Defenders souhaite attirer votre attention sur d’autres héros qui prennent des risques immenses pour obtenir, dans des conditions extrêmement difficiles, le respect des droits et des libertés fondamentaux d’autres personnes », a déclaré Mary Lawlor, directrice exécutive de Front Line Defenders, lors du lancement de la campagne.

Les douze défenseurs des droits humains auxquels cette campagne est consacrée ont tous fait preuve d’un courage rare et d’une honnêteté totale dans leur travail sur une série de questions relatives à la protection des droits de l’homme, est-il précisé dans le communiqué de presse de l’organisation. L’équipe olympique des défenseurs des droits humains – qu’il s’agisse de ceux qui, comme le Bélarusse Ales Bialiatski et le Kirghize Azimjan Askarov, purgent de longues peines de prison, ou de ceux qui comme Stefania Kulaeva et Evgeny Vitishko ont fait l’objet de poursuites pénales pour s’être opposés à la discrimination ou pour avoir agi en faveur de la protection de l’environnement – rencontre des difficultés inouïes dans son travail.

D’après Front Line Defenders, de la même façon que des spectateurs énergiques peuvent aider les sportifs à battre des records du monde, l’opinion publique internationale est capable de changer significativement la vie des défenseurs des droits humains en consacrant quelques minutes à cette campagne.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>