Index on Censorship: le Bélarus reste l’un des pays les plus répressifs envers les médias

belarus-media-reform

Le nouveau rapport d’analyse sur la situation de la presse libre présenté aujourd’hui à Minsk appelle à entamer au plus vite les très attendues réformes de la sphère médiatique au Bélarus

Le rapport d’analyse « Pour une réforme des médias au Bélarus » (disponible en langue anglaise), rédigé par l’organisation britannique Index on Censorship avec la participation d’experts bélarusses des médias, a été publié à l’occasion du cinquième anniversaire de l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les médias (appliquée à partir de février 2009). Le document indique que les principaux problèmes relatifs aux médias au Bélarus demeurent une législation répressive, les risques pesant sur la sécurité physique des journalistes et l’impunité assurée aux auteurs de crimes les visant, ainsi que la politique de discrimination économique mise en œuvre à l’égard des médias indépendants.

 « La loi sur les médias reste répressive. Elle ne contribue pas au développement de médias d’information pluralistes et indépendants, du fait de la procédure très complexe liée à leur enregistrement officiel, qui est obligatoire. Cette loi prévoit par ailleurs la possibilité de fermer un média même pour une infraction insignifiante. Il est évident que les autorités sont déterminées à élargir ces principes restrictifs à la régulation des activités des publications online », indique l’un des auteurs du rapport, Andrei Bastunets, directeur adjoint de l’Association bélarusse des journalistes.

En dépit des pressions constantes exercées par les structures internationales et la société civile bélarusse, les autorités du pays refusent toujours de discuter des recommandations concernant le changement de la législation sur les médias et de sa mise en pratique – recommandations qui visent à mettre la situation de la liberté des médias au Bélarus en conformité avec les standards internationaux.

Andrei Alexandrov, expert à Index on Censorship, a appelé les autorités bélarusses à mettre immédiatement fin aux violations des droits humains et des libertés des médias dans le pays : « Des réformes globales de la sphère médiatique doivent être mises en œuvre dans le pays pour que prennent fin les répressions visant les journalistes et l’intervention excessive de l’État dans la liberté des médias de masse. Le contenu de ces réformes doit être élaboré via un dialogue des autorités du pays avec la communauté professionnelle et la société civile du Bélarus. »

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>