La supervision de l’ancien prisonnier politique Zmitser Dashkevich a été prolongée de trois mois

daszkevicz-released

Le Tribunal d’arrondissement de Pershamaiski (Minsk) a prolongé la supervision préventive de l’ancien prisonnier politique Zmitser Dashkevich. Sa peine de supervision, d’une durée de six mois, devait expirer le 28 février, mais le Tribunal l’a prolongée jusqu’au 28 mai, rapporte Radio Svaboda.

Zmitser Dashkevich n’a pas assisté à l’audience car il se trouvait à son travail.

Zmitser Dashkevich a été libéré de la prison N°1 de Hrodna le 28 août 2013 après trois ans d’emprisonnement. Il avait été arrêté le 18 décembre 2010, à la veille de la dernière élection présidentielle. Il a été condamné pour « hooliganisme aggravé » puis pour « refus répétés d’obéir aux ordres des agents de l’administration pénitentiaire ». Zmitser Dashkeivch devait demeurer sous supervision pendant les six mois suivant sa libération. Ce statut lui interdit de quitter son domicile entre 20h00 et 6h00.

Le 6 novembre, Zmitser Dashkeivch a été interpellé pendant une opération de recueil de signatures par les militants du Front de la Jeunesse visant à demander la restitution à la rue Lénine de son ancien nom, rue Frantsyskanskaya (rue des Franciscains). Il a été condamné à trois jours d’incarcération pour refus d’obtempérer aux ordres des policiers. Zmitser Dashkevich n’a pas reconnu sa culpabilité et a déclaré que le rapport de la police l’incriminant était faux. Il a jugé que ces actions des autorités s’inscivaient dans la répression actuellement menée contre les dissidents.

Le 5 décembre, Dashkevich a été prévenu que la durée de la supervision dont il faisait l’objet pouvait être prolongée s’il continuait à refuser d’obtempérer aux officiers de police. La deuxième infraction au règlement de la supervision (d’après la partie 2 de l’article 24.12 du Code des infractions administratives) est punie d’une amende pouvant aller jusqu’à 50 unités de pénalité ou d’une peine d’emprisonnement.

Le 30 janvier, le Tribunal d’arrondissement de Pershamaiski (Minsk) a condamné Zmitser Dashkevich à verser dix unités de pénalité (1 300 000 roubles bélarusses) pour infractions au règlement de la supervision.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>