L’Observatoire : Confirmation en appel de l’interdiction d’un livre écrit par Ales Bialiatski

Obs_logo

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme, un programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a reçu de nouvelles informations et vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante en Biélorussie.

Nouvelles informations :

L’Observatoire a été informé par des sources fiables de la confirmation en appel de l’interdiction d’un livre écrit par M. Ales Bialiatski, président du Centre des droits de l’homme (CDH) Viasna et vice-président de la FIDH, qui purge une peine d’emprisonnement de quatre ans et demi à cause de ses activités de défense des droits humains. Selon les informations reçues, le 31 mars 2014, le tribunal régional de Hrodno a confirmé en appel la décision du tribunal de district d’Ashmiany d’interdire le livre intitulé Asvechanyia Belaruschunai (« Éclairé par la bélarussité ») écrit par M. Ales Bialiatski.

Le panel de juges des affaires administratives n’aurait eu besoin que de trois minutes pour annoncer sa décision, ce qui prouve que celle-ci avait été préparée à l’avance. En outre, le juge Kolesnik, qui présidait l’audience, a eu un comportement agressif et n’a pas permis aux requérants d’aller jusqu’au bout de leurs déclarations et d’expliquer leurs points de vue à la cour.

La décision du 31 mars a été prise à la suite d’un appel qui avait été déposée par Tatsiana Reviaka, membre du CDH Viasna, contre une décision de première instance rendue le 11 février 2014 (voir informations générales). Le livre en question est une compilation d’articles et d’essais sur la littérature bélarusse. Il comporte également quatre textes écrits pendant la détention de l’auteur.

L’Observatoire exprime sa préoccupation au sujet de la confirmation de la confiscation, décidée pour des raisons partiales, des exemplaires du livre de M. Bialiatski, et considère qu’il s’agit d’un moyen de le sanctionner encore davantage pour ses activités dans le domaine de la défense des droits humains.

Informations générales :

Le 3 juillet 2013, quarante exemplaires du livre ont été confisqués à Mme Tatsiana Reviaka au poste frontière bélarusse-lituanien « Kamenny Loh ». Le 5 juillet 2013, un avis a été envoyé à Mme Tatsiana Reviaka l’informant qu’une vérification serait effectuée par le chef du département principal  du travail idéologique, de la jeunesse et de la culture du comité exécutif régional de Hodno. Du 24 au 30 juillet, une commission d’experts composée de deux scientifiques de l’Université d’État de Hrodno, ont effectué une vérification du contenu de l’ouvrage, concluant que celui-ci « était susceptible de nuire à l’image de la République du Bélarus ».

Pour plus d’information, voir le communiqué de presse de l’Observatoire en anglais

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>