Ales Bialiatski : 1000 jours en détention

sentence_Ales

Cela fait 1000 jours que le prisonnier politique Ales Bialiatski, directeur du centre de défense des droits de l’Homme Viasna est derrière les barreaux.

C’est ce que l’épouse du prisonnier politique, Natalya Pinchuk a rappelé lors d’une interview accordée au correspondant de « Radye Ratsya », Gennady Barbarych : « C’est un chiffre assez affligeant. Nous avons aussi compté combien de jours il a vécu en tout. Ça fait à peu près 18.000. Et voilà, sur ces 18.000 jours, il en a passé mille en prison dans des conditions assez difficiles ».

RR : Quelles nouvelles pouvez-vous obtenir d’Ales depuis la colonie pénitentiaire ? Dans quel état physique et moral se trouve-t-il ?

Natalya Pinchuk : En ce qui concerne les nouvelles depuis Ales lui-même, il est assez difficile de recevoir une quelconque information concrète. Il dit en général que tout va bien. Mais cela m’inquiète beaucoup parce que je comprends qu’il ne veut rien dire pour ne pas me faire de la peine en me parlant en détails de sa vie là-bas et de son état de santé. C’est surtout sa santé qui m’inquiète parce que les conditions là-bas sont assez dures. En plus, il travaille 6 jours par semaine. C’est malheureusement par des sources indirectes que je reçois des informations sur son état de santé. Je sais qu’il se trouve actuellement à l’hôpital. Il s’y est retrouvé suite à un empoisonnement. Dans les documents que j’ai pu auparavant recevoir de la colonie, on voyait aussi qu’il avait des problèmes de tension, ce qu’il n’avait pas avant. C’est évident que c’est quelque chose qu’il a contracté durant sa détention.  On peut rappeler le cas de Nikolay Statkevich dont on a su par une information transmise dans les médias qu’il avait désormais des problèmes importants de tension alors qu’il n’en avait pas avant. C’est bien sûr très inquiétant et pour moi et pour tous les proches de prisonniers politiques. Dans quel état sortiront-ils ? Quel est aujourd’hui leur état de santé ?

RR : Je vois que vous avez sur votre étagère une cartouche de cigarettes. Vous préparez un colis pour Ales ?

Natalya Pinchuk : En ce qui concerne les colis, le dernier a été transmis juste après le nouvel an. Selon le règlement ou disons les normes, on peut transmettre le suivant 4 mois plus tard. Donc je le prépare mais on est jamais sûr de pouvoir transmettre le colis parce que des mesures ont été prises vis-à-vis d’Ales pour limites les possibilités de lui faire parvenir des produits.

Ales Bialiatski purge sa peine dans la colonie pénitentiaire n°2 de Bobrouisk. Le 24 novembre 2011, il a été condamné à une peine d’emprisonnement de 4 ans et 6 mois soi-disant pour dissimulation de revenus à grande échelle.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>