Martin Uggla n’a pas été autorisé à entrer au Bélarus à la veille du championnat du monde de hockey

uggla_minsk

Le directeur de l’organisation suédoise de défense des droits humains Östgruppen Martin Uggla, qui avait l’intention de se rendre au Bélarus, a été retenu dans la zone de transit de l’aéroport « Minsk-2 ». Les douaniers lui ont déclaré qu’il lui était interdit d’entrer sur le territoire du pays.

Plus tard, comme l’ont appris les défenseurs des droits humains, les douaniers ont proposé à Martin Uggla d’acheter un nouveau billet de retour ou d’attendre en zone de transit jusqu’à dimanche, date de son billet retour.

En janvier, Martin Uggla avait écrit sur son blog que la pratique de visas et d’accréditations mise en place par les autorités bélarusses à l’occasion du championnat du monde de hockey empêchait les journalistes de faire leur travail, car les journalistes étrangers désireux d’obtenir une accréditation pour le championnat du monde organisé à Minsk à mai ne devaient écrire que sur le sport. « Tous les journalistes souhaitant traiter des sujets n’étant pas liés au championnat du monde de hockey doivent obtenir une accréditation auprès du ministère des Affaires étrangères du pays organisateur, ce qui est un processus bureaucratique très compliqué. »

L’organisation suédoise de défense des droits humains Östgruppen que dirige Martin Uggla est l’un des initiateurs de la campagne internationale « Don’t Play with the Dictator » visant à promouvoir le boycott du championnat du monde de hockey sur glace 2014 à Minsk.

Il apparaît clairement que tous les citoyens étrangers n’auront pas la possibilité de se rendre à Minsk pour le championnat du monde de hockey.

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>