Le chef de la diplomatie polonaise a assuré les ONG bélarusses de son soutien

bialiacki_polshcha-b

 « Je commence à perdre parfois mes mots du fait de la quantité de mes rencontres, mais je ne cesserai de répéter à tous mes interlocuteurs qu’il est indispensable de se focaliser sur la société bélarusse », a déclaré Ales Bialiatski à la fin de la seconde journée de son déplacement à Varsovie.

Cette journée avait commencé par une conférence vidéo du directeur du Centre de défense des droits humains Viasna avec le professeur Irena Lipowicz, déléguée du gouvernement polonais pour les droits de l’homme. Ils ont discuté de la façon dont ce Bureau peut aider les organisations non gouvernementales au Bélarus », a rapporté Olga Salomatova, de la Fondation Helsinki pour les droits de l’homme.

Ensuite, le défenseur des droits humains bélarusse s’est rendu à la rédaction de la Gazeta Wyborcza, où il a discuté avec les journalistes et avec le rédacteur en chef de cet hebdomadaire polonais paraissant depuis 1989, l’ancien dissident polonais Adam Michnik. « Ce fut un échange d’expériences amères. En comparant leurs souvenirs de l’atmosphère qu’ils ont connue en prison, les interlocuteurs ont trouvé de nombreux points communs dans leur ressenti et leurs besoins. Tous deux ont commencé à écrire des livres derrière les barreaux. Finalement, Bialiatski et Michnik sont parvenus à la conclusion qu’indépendamment de l’époque et du lieu où l’on se retrouve en prison, les sentiments des détenus sont toujours très semblables », rapporte la journaliste Magda Olszewska, qui était présente lors de cette discussion. Elle ajoute qu’Ales Bialiatski, parlant de la situation politique et civique dans son pays, s’est dit préoccupé par l’état critique dans lequel se trouvent les médias au Bélarus du fait de l’absence de tout soutien financier.

Le défenseur des droits humains a également abordé la question de l’espace médiatique bélarusse lors de son entrevue avec le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski. « Le chef de la diplomatie polonaise m’a assuré que la Pologne continuerait de soutenir les ONG bélarusses et à affecter des fonds au financement de leurs projets. Le ministère polonais des Affaires étrangères souhaite également contribuer au développement de divers médias sur le territoire de l’ex-URSS, y compris des médias bélarusses comme la chaîne de télévision de Belsat ou la Radio Ratsiya. C’est très important étant donné l’influence qu’exerce la propagande russe sur la société bélarusse », a déclaré Ales Bialiatski.

Son séjour à Varsovie ne pouvait pas s’achever sans une rencontre avec la communauté bélarusse de Pologne. Des opposants et activistes bélarusses résidant en Pologne ont également participé à d’autres réunions publiques, mais c’est à la Maison bélarusse de Varsovie qu’on a le plus ressenti que la Pologne accueillait un homme qui représente l’espoir d’une amélioration de la situation au pays. Cette discussion, centrée sur l’état de l’opposition et des prisonniers politiques au Bélarus, a commencé par un geste symbolique. Ales a été prié de décrocher du mur une photo le représentant derrière les barreaux. « Garde-la en tant que souvenir, et puisse cette histoire ne jamais recommencer », lui a souhaité Ales Zarembuk, l’un des dirigeants de la Maison bélarusse de Varsovie.

Le cycle de réunions publiques en présence d’Ales Bialiatski s’est achevé samedi par une rencontre avec des participants de la Conférence est-européenne de Varsovie. Cet événement international organisé par le Centre d’études de l’Europe de l’Est (Université de Varsovie) accueille des experts reconnus et des responsables politiques du monde entier. Cette année, la conférence était consacrée à la transformation de la Pologne et de la région après 1989. Le discours d’Ales Bialiatski a été consacré à la situation des organisations de défense des droits humains au Bélarus.

Source : Agence d’informations de solidarité avec le Bélarus « Focus sur le Bélarus »

Articles similaires

Laisser une réponse

Vous pouvez utilisez ces balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>