Actions de soutien

LE LIVRE L’AFFAIRE BIALIATSKI A ÉTÉ PRÉSENTÉ À MINSK

Étaient présents des proches d’Ales, ses collègues du Centre de défense des droits de l’homme Viasna, ainsi que plusieurs célèbres défenseurs des droits de l’homme et des personnalités politiques et culturelles.

L’auteur de ce livre-reportage est Valéri Kalinovski, journaliste à Radio Liberté. Il a expliqué à cette occasion qu’en rédigeant son ouvrage, il s’était donné plusieurs objectifs.

« Je voulais mettre en évidence le caractère politique du procès de Bialiatski, parler de la personnalité d’Ales, décrire le mouvement de défense des droits de l’homme, et aussi montrer la réalité actuelle de notre pays, le Bélarus. J’ai intitulé l’un des chapitres du livre « Qui a été emprisonné »...

Lire la suite

Présidente de la FIDH : « Alès Bialiatski, Nabeel Rajab, Nasrin Sotoudeh… : je leur dédie notre soirée »

13 décembre 2012

Souhayr Belhassen dédie la soirée du 90ème anniversaire de la FIDH à ses 26 militant-e-s emprisonnés.

C’était il y a quatre-vingt dix ans, quatre-vingt dix ans. Plusieurs militants, membres d’organisations de défense des droits de l’Homme de France, d’Allemagne, de Belgique, de Hongrie, d’Egypte et de dix autres pays, se sont réunis pour bâtir, sur les vestiges de la Première Guerre Mondiale, un mouvement international de revendication pour les droits humains : ils créent la F(..)I(..)D(..)H(..).

Ces précurseurs ont voulu construire une société qui au delà des frontières, place les droits humains au coeur des sociétés, avant les intérêts partisans, économiques ou nationalistes.

Dès 1927, ils appelaient à l’adoption d’une « Déclaration mondiale des droits de l’Homme » e...

Lire la suite

Marathon des signatures pour Ales Bialiatski

L’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International lance une opération internationale de soutien au prisonnier politique, directeur du Centre de défense des droits de l’homme Viasna et vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH).

Le marathon international des signatures organisé par Amnesty International aura lieu du 7 au 16 décembre sous le slogan « Nous écrivons pour les droits ! Nous obtiendrons des changements ! » Chaque personne désireuse de participer à cette opération peut télécharger une carte postale pour Ales Bialiatski (disponible sur le site de l’organisation en cinq langues : anglais, espagnol, russe, français et arabe), l’imprimer et l’envoyer au prisonnier politique.

Lwm_casepage_by_fr

La vidéo présentant le défenseur bélarusse ...

Lire la suite

Dublin : les activistes des droits de l’homme n’oublient pas Ales Bialiatski

Le 6 décembre 2012, des militants de l’organisation Front-Line Defenders ont organisé un rassemblement en soutien des défenseurs des droits de l’homme. Cette date a été choisie car ce jour-là s’ouvrait une session du Conseil des ministres de l’OSCE.

L’objectif de cette action était d’attirer l’attention du public sur le développement du mécanisme de protection des défenseurs des droits de l’homme que l’OSCE a lancé en créant le mandat de Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l’homme.

Les manifestants brandissaient des portraits de défenseurs des droits de l’homme tués ou jetés en prison, y compris une affiche demandant la libération du directeur emprisonné du Centre de défense des droits de l’homme Viasna Ales Bialiatski.

Lire la suite

Le commissaire européen Stefan Füle déclare que la libération des prisonniers politiques bélarusses reste une exigence fondamentale de l’UE

5 décembre 2012

La libération des prisonniers politiques reste la condition préalable à toute entame de dialogue entre l’Union européenne et les autorités de Minsk. Le commissaire européen à l’Élargissement et à la Politique de voisinage Stfean Füle l’a encore répété lors de sa rencontre avec le directeur adjoint du Centre de défense des droits de l’homme Valentin Stefanovitch et la directrice de l’Association bélarusse des journalistes Janna Litvina, le 5 décembre à Bruxelles.

Dans le cadre de leur visite à Bruxelles organisée par la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), les défenseurs bélarusses des droits de l’homme ont eu une série d’entretiens avec des représentants du Parlement européen et de la Commission européenne.
Valentin Stefanovitch a confié que la ...

Lire la suite

Le prix Petra Kelly des droits de l’homme a été attribué à Ales Bialiatski

23 novembre 2012

Le défenseur des droits de l’homme bélarusse emprisonné Ales Bialiatski, vice-président de la Fédération internationale des Ligues des droits de l’homme, s’est vu attribuer le prix Petra Kelly.

La cérémonie solennelle de remise du prix a eu lieu le 22 novembre au soir à Berlin. C’est l’épouse de Bialiatski, Natalia Pintchouk, qui est venue recevoir le prix au nom de son mari. « Ce prix est le plus haut signe de considération de son action qui soit », a-t-elle déclaré à BelaPAN.

Elle a également indiqué que Bialiatski avait refusé les 10 000 euros accompagnant le prix et avait demandé que cet argent soit consacré au soutien des activités de défense des droits de l’homme au Bélarus.

Le prix Petra Kelly (1947-1992) a été créé en mémoire de la célèbre militante politique, cofo...

Lire la suite

Un groupe sur les droits de l’homme au Bélarus va être créé au sein du Conseil de la société civile et des droits de l’homme de Poutine

14 novembre 2012

Un groupe spécialement consacré au Bélarus sera formé auprès du Conseil du Président de la Fédération de Russie sur le développement de la société civile et des droits de l’homme. Son initiateur est le défenseur russe des droits de l’homme Andreï Iourov, interdit de séjour au Bélarus, qui est membre de ce Conseil :

« Aujourd’hui, je ne dispose que d’un seul mécanisme réaliste pour soulever la question bélarusse au Conseil : créer un groupe de travail sur les droits de l’homme dans la CEI, et au sein de ce groupe créer un sous-groupe consacré exclusivement au Bélarus...

Lire la suite

Les épouses des prisonniers politiques Bialiatski et Statkevitch ont rencontré le président du Parlement européen et le commissaire européen à l’Élargissement

7 novembre 2012

À l’invitation du Bureau pour un Bélarus démocratique, Natalia Pinchuk, l’épouse du défenseur des droits de l’homme emprisonné Ales Bialiatski, et Maryna Adamovich, épouse de l’ancien candidat à l’élection présidentielle Mikola Statkevich, emprisonné à la suite du scrutin présidentiel de 2010, se sont rendues à Bruxelles.

Leur voyage avait pour but d’informer les principaux décideurs des institutions européennes de l’état de santé et des conditions de détention de tous les prisonniers politiques bélarusses...

Lire la suite

Ales Bialiatski élevé à la dignité de Citoyen d’honneur de la Ville de Paris

Paris, le 16 octobre 2012

Sur proposition du maire de Paris, et suite à l’initiative du Conseil d’arrondissement de la Mairie du 11e, le Conseil de Paris a élevé à la dignité de Citoyen d’Honneur de la Ville de Paris, Ales Bialiatski, éminent défenseur biélorusse des droits humains condamné par la justice de son pays en 2011 à quatre ans et demi de prison ferme en régime sévère, au terme d’un procès inique.

Vice-président de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et Président du Centre de défense des Droits de l’Homme « Viasna » en Biélorussie, Ales Bialiatski s’est battu pour la défense des Droits de l’Homme sans relâche, malgré les menaces et une campagne de désinformation de l’Etat.

En mai 2012, Pierre Schapira, adjoint chargé des relations internationales, des affair...

Lire la suite

Lech Walesa à propos de Bialiatski : « Il a transmis son rêve de liberté à ses compatriotes »

12 octobre 2012

Le célèbre homme d’État et défenseur des droits de l’homme polonais a expliqué pourquoi le prix qui porte son nom a été attribué cette année au fondateur du Centre de défense des droits de l’homme Viasna Ales Bialiatski

Dans un article publié dans le journal Wprost, Lech Walesa discute de la démocratie dans le monde actuel, de sa valeur et du prix élevé qu’il faut parfois payer pour provoquer des changements positifs.

« Vous pouvez être condamné pour vous être préoccupé des autres — et, parfois, vous payerez un prix élevé pour cela. Votre abnégation, qui donne aux autres espoir et foi en l’avenir, peut vous valoir des poursuites...
Lire la suite