Solidarité avec la société civile

La vague de répression qui a suivi les élections présidentielles du 19 décembre 2010 a mené à une rapide détérioration de la situation des droits humains et civils et des libertés politiques au Bélarus. Depuis, la solidarité de la communauté internationale avec la société civile bélarusse s’est exprimée de nombreuses façons.

Vous trouverez ci-dessous les articles sur les actions de solidarité envers la société civile bélarusse :

La vice-présidente du Bundestag va soutenir tous les prisonniers politiques au Bélarus

katrin-goering-eckardt

La vice-présidente du Bundestag Katrin Göring-Eckardt, membre du Parti Vert, a adressé ses vœux au directeur du Centre des droits humains Viasna Ales Bialiatski pour son anniversaire, qu’il fête aujourd’hui.

« Avec votre sortie de prison en juin, le parrainage de prisonnier que j’ai effectué en coopération avec Libereco et le Parlement allemand a connu un dénouement heureux. Néanmoins, je vous assure par la présente de mon soutien constant à votre travail ainsi qu’à tous les prisonniers politiques au Bélarus qui attendent toujours d’être libérés », écrit Katrin Göring-Eckardt, qui souhaite également au défenseur des droits humains de ne jamais baisser les bras dans sa lutte en faveur d’un avenir meilleur pour tous les citoyens bélarusses.

Rappelons que l’orga...

Lire la suite

4 août : Ales Bialiatski appelle à soutenir la société civile du Bélarus

solidarity-day-civil-society-belarus-logoeng

Le 4 août se tiendra dans plusieurs pays la Journée de solidarité avec la société civile et le mouvement de défense des droits humains du Bélarus, organisée à la date anniversaire de l’arrestation du prisonnier politique récemment libéré Ales Bialiatski.

Cet événement a été initié en 2012 par une coalition d’organisations non gouvernementales de divers pays comme un acte de solidarité avec les forces de la société civile du Bélarus et de soutien moral aux défenseurs des droits humains et aux activistes civiques qui poursuivent leur travail dans ce pays.

« Tous les prisonniers politiques, moi compris, avons énormément apprécié la solidarité de nos collègues et de personnes que nous ne connaissions peu ou pas, qui nous ont soutenus par leurs lettres ou par l’organis...

Lire la suite

Pendant le Championnat du monde de hockey sur glace au Bélarus, les violations des droits humains continuent… Vidéo n°3

Bannière 1

La FIDH a réalisé trois courtes vidéos d’animation afin de dénoncer les violations de droits humains commises au Bélarus. Ces abus ne sauraient être camouflés par le championnat, qui a démarré vendredi dernier et prendra fin le 25 mai.

Après les deux premières vidéos consacrées au travail forcé et à la situation des prisonniers politiques au Béalrus, le troisième épisode a vu le jour. Il porte notamment sur la liberté de parole au Bélarus.

Ensemble, nous pouvons très facilement contribuer à dénoncer ces violations en faisant circuler ces vidéos à partir de nos réseaux sociaux : Facebook, Instagram et Youtube

Lire la suite

Pendant le Championnat du monde de hockey sur glace au Bélarus, les violations des droits humains continuent… Video 2

La FIDH a réalisé trois courtes vidéos d’animation afin de dénoncer les violations de droits humains commises au Bélarus. Ces abus ne sauraient être camouflés par le championnat, qui a démarré vendredi dernier et prendra fin le 25 mai.

Après la première vidéo consacrée au travail forcé, la deuxième est sortie. Elle touche notamment au problème des prisonniers politiques au Bélarus :

Lire la suite

Pendant le Championnat du monde de hockey sur glace au Bélarus, les violations des droits humains continuent…

Bannière 1

Le Bélarus accueille actuellement le Championnat du monde de hockey sur glace, qui a démarré vendredi dernier et prendra fin le 25 mai. Pour une fois, ce pays généralement négligé par les médias et par l’opinion publique internationale se retrouve sous le feu des projecteurs.

La FIDH a réalisé trois courtes vidéos d’animation afin de dénoncer les violations de droits humains commises au Bélarus. Ces abus ne sauraient être camouflés par le championnat. Ces trois vidéos de quinze secondes chacune seront diffusées pendant les trois journées de « grands matchs » : le 13 mai (journée de Norvège-Suède), le 15 mai (Finlande-Bélarus) et le 20 mai (Russie-Bélarus).

Lire la suite

Le sport pour le sport : appel des défenseurs des droits de l’Homme aux pays participant au Championnat du Monde de Hockey à Minsk

championnat-hockey-belarus

Le Championnat du Monde de Hockey sur Glace se tiendra du 9 au 25 mai 2014 à Minsk (Belarus).

En tant que représentants d’organisations internationales et nationales de défense des droits de l’Homme (cf. ci-dessous la liste des signataires), nous accueillons positivement cette occasion exceptionnelle offerte à la population bélarusse de profiter de cette compétition sportive accueillie par leur pays, et d’apprécier les valeurs universelles véhiculées par le sport.

Toutefois le gouvernement, y compris le Président Alexandre Lukashenko lui-même, a largement débordé le cadre de ces valeurs en affirmant à de nombreuses reprises que le Championnat mondial de hockey sur glace constituait un événement politique important...

Lire la suite

Libereco a lancé une petition en ligne pour demander une amnistie spéciale à l’occasion du Campionnat mondial de hockey au Bélarus

libereco-amnesty-politprisoner

L’organisation de défense des droits de l’Homme Libereco demande aux autorités bélarusses une amnistie spéciale à l’occasion du Championnat du Monde de Hockey sur glace.

A l’occasion des Championnats mondiaux de Hockey qui auront lieu au Bélarus en mai, les défenseurs des droits de l’Homme et les parlementaires ont demandé une amnistie spéciale au Président bélarusse Lukashenka afin de libérer tous les prisonniers politiques et ont lancé une pétition en ligne pour appuyer cette demande.

Pour plus d’information sur cette initiative, voir, en anglais, le communiqué de presse publié par Libereco.

Lire la suite

Front Line Defenders mène une campagne olympique en soutien des défenseurs des droits humains

front_line-sochi2014

« Droits. Risques. Changements ! » : c’est sous ce slogan que l’organisation internationale Front Line Defenders mène une campagne visant à attirer l’attention sur les défenseurs des droits humains persécutés d’Europe de l’Est et d’Asie centrale. Parmi les douze noms mis en avant, on retrouve celui d’Ales Bialiatski, le directeur du Centre de défense des droits de l’homme Viasna et vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme.

La campagne a été lancée sur Internet et via les réseaux sociaux au moment de l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi. Dans la liste de Front Line Defenders, le nom du prisonnier politique bélarusse voisine avec ceux de ses collègues : Stefania Kulaeva (Russie), Evgeny Vitishko

Lire la suite

La FIDH, l’Organisation mondiale contre la torture et le CDH Viasna soutiennent la gay pride de Minsk 2013

minskpride2013

La Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et le Centre de défense des droits humains Viasna ont soutenu l’action pour la tolérance envers la communauté LGBT du Bélarus « Gay pride de Minsk 2013 ».

« Au nom du Conseil du CDH Viasna, je me joins à cette pétition, car la diffusion des idéaux de tolérance occupe une place importante dans nos activités de défense des droits humains. Les principes d’égalité et d’interdiction de toute discrimination sont les principes de base sur lesquels reposent les idéaux des droits humains. Le principe de non-discrimination est également l’un des principes de base de la liberté de rassemblement...

Lire la suite

Mylène Farmer a signé une pétition contre la peine de mort au Bélarus

Mylene Farmer

Le 24 octobre, une semaine avant sa venue à Minsk, où Mylène Farmer présentera au public son nouveau show intitulé « Timeless », elle a signé la pétition de la campagne «Les défenseurs des droits humains contre la peine de mort au Bélarus».

La célèbre chanteuse française n’est pas restée indifférente à l’appel que lui ont adressé la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’homme) et le Centre de défense des droits humains Viasna. Dans ce courrier, les défenseurs des droits humains l’ont informée du problème de la peine de mort au Bélarus, qui est le dernier pays de l’espace européen où la peine capitale est encore appliquée.

« Aussi ne connaitrait il pas de but plus élevé, plus saint, plus auguste, que celui-là : concourir à l’aboli...

Lire la suite