Solidarité avec la société civile

La vague de répression qui a suivi les élections présidentielles du 19 décembre 2010 a mené à une rapide détérioration de la situation des droits humains et civils et des libertés politiques au Bélarus. Depuis, la solidarité de la communauté internationale avec la société civile bélarusse s’est exprimée de nombreuses façons.

Vous trouverez ci-dessous les articles sur les actions de solidarité envers la société civile bélarusse :

Trois défenseurs bélarusses des droits de l’homme dans la short-list du prix Sakharov « pour la liberté de l’esprit »

sakharov-belarus-prisonniers politiques

La liste des finalistes au prix Sakharov « pour la liberté de l’esprit » attribué par la Commission des affaires étrangères du Parlement européen a été rendue publique le 30 septembre. Cette liste comprend, entre autres, les noms des prisonniers politiques bélarusses Ales Bialiatski, Eduard Lobau et Nikolai Statkevich, ainsi que ceux de l’Américain Edward Snowden et de l’écolière militante des droits de l’homme Malala Yousafzai (Pakistan).

Rappelons que les prisonniers politiques bélarusses ont été nominés par les députés européens polonais Marek Migalski et Filip Kaczmarek ainsi que par le vice-président du Parlement européen Jacek Protasiewicz.

Le Centre de défense des droits de l’homme Viasna rapporte que l’identité du lauréat sera révélée le 10 octobre p...

Lire la suite

Bialiatski, Lobov et Statkevitch nominés au prix Sakharov

eu_sakharov_prize

40 députés du Parlement européen ont signé un appel visant à nominer les prisonniers politiques bélarusses au Prix Sakharov.

 Le recueil des signatures s’est fait à l’initiative des députés européens Marek Migalski et Filip Kaczmarek, et du vice-président du Parlement européen Jacek Protasevich.

Le directeur du Centre de défense des droits de l’homme Viasna Ales Bialiatski avait déjà été nominé au Prix Sakharov l’année dernière. Il était arrivé deuxième en nombre de voix. Le prix avait été attribué à deux Iraniens : l’avocate Nasreen Sotudeh et le réalisateur Jaffar Panahi, qui sont actuellement emprisonnés dans leur pays.

Ce prix, qui porte le nom du scientifique et dissident soviétique Andreï Sakharov, a été créé en décembre 1985 par le Parlement ...

Lire la suite

Les cartes postales destinées aux prisonniers politiques bélarusses retournées à l’expediteur

Les cartes postales destinées aux prisonniers politiques signées dans le cadre de la campagne « Liberté x2 » ne sont pas arrivées jusqu’à leurs destinataires

Le bureau du député européen Marek Migalski a reçu par retour de courrier un colis envoyé au Bélarus contenant plus d’une centaine de cartes postales de soutien aux prisonniers politiques Nikolaï Statkevitch et Dmitri Dashkevich. Radio Racyja rapporte que le colis portait un tampon indiquant « non autorisé ».

Il est à souligner que ce colis est revenu le jour même de la libération du leader du Front de la jeunesse, remarque le député européen Marek Migalski, initiateur de la campagne « Liberté x2 ».

- Une centaine de cartes postales envoyées aux détenus politiques nous ont été renvoyées du Bélarus...

Lire la suite

Le 4 août 2013 : rejoignez la Journée internationale de solidarité avec la société civile du Bélarus

solidarity-day-civil-society-belarus-logoeng

Le 4 août 2013, pour le deuxième anniversaire de l’arrestation du célèbre défenseur des droits de l’Homme Ales Bialiatski, aura lieu pour la seconde fois la Journée internationale de solidarité avec la société civile du Bélarus.

“Nous organiserons cet évènement tous les ans, jusqu’à ce que la situation de la société civile change au Bélarus, jusqu’à ce que ses dirigeants cessent d’emprisonner les gens pour leurs activités en faveur des droits de l’Homme, jusqu’à ce que les droits de l’Homme fondamentaux soient garantis : la liberté d’expression, de réunion et d’association » (Manifeste de la Journée de Solidarité).

L’année dernière, des évènements et des actions ont eu lieu ce jour-là dans plus de 18 pays, parmi lesquels l’Arménie, Cub...

Lire la suite

Chef du MAI bélarusse visite Bruxelles: FIDH appelle à soutenir les prisonniers politiques

Le ministre bélarusse des Affaires étrangères, Vladimir Makeï, sera à Bruxelles lundi 22 juillet, après que l’UE a levé, en juin, l’interdiction de voyager dont il faisait l’objet, en dépit de l’absence de tout progrès en matière de droits de l’homme au Bélarus et malgré le fait que douze prisonniers politiques se trouvent toujours derrière les barreaux.

La FIDH organise une manifestation au rond point Schuman le 22 juillet à 12h00.

Il y a actuellement douze prisonniers politiques au Bélarus (tous les détails en anglais ).

Lire la suite

La première dame de Pologne a rencontré les épouses de trois prisonniers politiques bélarusses

La femme du président de la Pologne Bronislaw Komorowski a rencontré les épouses du prisonnier politique Ales Bialiatski, de l’ex-candidat à l’élection présidentielle Nikolaï Statkevitch et du leader du « Front de la jeunesse » Dmitri Dachkévitch.

Anna Komorowskaïa a exprimé sa solidarité et sa sympathie à Natalia Pintchouk, Marina Adamovitch et Anastasia Dachvkévitch.

 « Notre rencontre a été très cordiale. Nous nous sommes très bien comprises. Elle est elle-même l’épouse d’un ancien prisonnier politique, et elle a traversé personnellement une expérience similaire à celles que nous vivons actuellement. Nous avons discuté de l’importance de la solidarité européenne et de nos espoirs conjoints d’obtenir le soutien des leaders européens...

Lire la suite

Notre activité sur Twitter

La FIDH a créé le compte Twitter @FreeAles pour mieux informer sur les violations des droits de l’homme  et la répression qui s’exerce sur la société civile au #Belarus.

Avec ce compte, notre but est de mieux comprendre comment et quels acteurs parlent de cette situation au Belarus et a l’international, d’intéragir avec eux par ce biais et d’avoir un outil supplémentaire de plaidoyer .

Suivez-nous sur @FreeAles et aidez-nous a promouvoir le hashtag #freeales a chaque fois que vous tweetez sur le Belarus.

Derniers Tweets utilisant le hashtag #FreeAles

Lire la suite

LES MEMBRES DE VIASNA SONT SOLIDAIRES DE LEURS COLLÈGUES DE GRODNO

Des représentants du bureau de Minsk du Centre de défense des droits de l’homme Viasna ont réalisé une « manifestation photographique » en soutien des défenseurs des droits de l’homme de Grodno et membres de Viasna Viktor Sazonov et Vladimir Khilmanovitch, ainsi que de Roman Iourguel, membre du Comité Helsinki bélarusse, à la veille de l’examen par un tribunal régional de leur appel contre le verdict absurde rendu par le Tribunal du district de Léninski de la ville de Grodno.

Les défenseurs des droits de l’homme de Grodno vont faire appel d’amendes s’élevant à 1,5 million de roubles chacun (environ 180 dollars), auxquelles ils ont été condamnés pour avoir « organisé un rassemblement non autorisé » le 10 décembre de l’année dernière...

Lire la suite

Le commissaire européen Stefan Füle déclare que la libération des prisonniers politiques bélarusses reste une exigence fondamentale de l’UE

5 décembre 2012

La libération des prisonniers politiques reste la condition préalable à toute entame de dialogue entre l’Union européenne et les autorités de Minsk. Le commissaire européen à l’Élargissement et à la Politique de voisinage Stfean Füle l’a encore répété lors de sa rencontre avec le directeur adjoint du Centre de défense des droits de l’homme Valentin Stefanovitch et la directrice de l’Association bélarusse des journalistes Janna Litvina, le 5 décembre à Bruxelles.

Dans le cadre de leur visite à Bruxelles organisée par la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), les défenseurs bélarusses des droits de l’homme ont eu une série d’entretiens avec des représentants du Parlement européen et de la Commission européenne.
Valentin Stefanovitch a confié que la ...

Lire la suite

Un groupe sur les droits de l’homme au Bélarus va être créé au sein du Conseil de la société civile et des droits de l’homme de Poutine

14 novembre 2012

Un groupe spécialement consacré au Bélarus sera formé auprès du Conseil du Président de la Fédération de Russie sur le développement de la société civile et des droits de l’homme. Son initiateur est le défenseur russe des droits de l’homme Andreï Iourov, interdit de séjour au Bélarus, qui est membre de ce Conseil :

« Aujourd’hui, je ne dispose que d’un seul mécanisme réaliste pour soulever la question bélarusse au Conseil : créer un groupe de travail sur les droits de l’homme dans la CEI, et au sein de ce groupe créer un sous-groupe consacré exclusivement au Bélarus...

Lire la suite