Réactions internationales

L’ONU reconnaît que les droits d’Ales Bialiatski ont été violés par le Belarus

fidh-viasna-logo

Une décision remarquable contre les Etats qui bafouent la liberté d’association.

Paris-Minsk, le 17 novembre 2014Par une décision qui fera date, le Comité des droits de l’Homme de l’ONU reconnaît officiellement que l’État du Bélarus a violé les droits d’Ales Bialiatski, president de Viasna et vice-président de la FIDH, garantis par les articles 9 (droit à la liberté et à la sécurité personnelle), 14 (droit à un procès équitable) et 22 (liberté d’association) du Pacte international relatif aux droits civils et politiques...

Lire la suite

La vice-présidente du Bundestag va soutenir tous les prisonniers politiques au Bélarus

katrin-goering-eckardt

La vice-présidente du Bundestag Katrin Göring-Eckardt, membre du Parti Vert, a adressé ses vœux au directeur du Centre des droits humains Viasna Ales Bialiatski pour son anniversaire, qu’il fête aujourd’hui.

« Avec votre sortie de prison en juin, le parrainage de prisonnier que j’ai effectué en coopération avec Libereco et le Parlement allemand a connu un dénouement heureux. Néanmoins, je vous assure par la présente de mon soutien constant à votre travail ainsi qu’à tous les prisonniers politiques au Bélarus qui attendent toujours d’être libérés », écrit Katrin Göring-Eckardt, qui souhaite également au défenseur des droits humains de ne jamais baisser les bras dans sa lutte en faveur d’un avenir meilleur pour tous les citoyens bélarusses.

Rappelons que l’orga...

Lire la suite

La Présidente de l’APCE rencontre Ales Bialiatski suite à sa libération

Visit by  Mr Bialiatski.Visite de M. Bialiatski.

Anne Brasseur, Présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) s’est entretenue aujourd’hui à Strasbourg avec Ales Bialiatski, Président du Centre bélarussien des droits de l’homme Viasna, et Vice-président de la Fédération internationale  des droits de l’homme (FIDH). M. Bialiatski était accompagné du Président de la FIDH Karim Lahidji.

Mme Brasseur a profité de cette occasion pour féliciter en personne M. Bialiatski, qui s’est vu remettre le premier Prix des Droits de l’homme Vaclav Havel. Ce prix avait été décerné à M. Bialiatski par l’Assemblée en septembre 2013, mais le lauréat, emprisonné depuis 2011, n’avait pas pu assister à la cérémonie. La Présidente a discuté avec M...

Lire la suite

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU proroge le mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus

UN-special-rapporteur-Belarus

Le 27 juin, les délégués de la 26ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU ont voté la prorogation du mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus, rapporte le centre de presse des Nations unies.

Le Conseil a décidé de « proroger le mandat du Rapporteur spécial sur la situation des droits humains au Bélarus pour une période d’un an » et a chargé le Rapporteur spécial de « soumettre un rapport sur la situation des droits humains au Bélarus au Conseil des droits de l’homme lors de sa vingt-neuvième session et à l’Assemblée générale lors de sa soixante-dixième session ». Une résolution intitulée « Situation des droits humains au Bélarus » a obtenu le soutien de vingt-quatre délégations...

Lire la suite

Maire de Paris Anne Hidalgo à la suite de la libération d’Ales Bialiatski

Anne-Hidalgo-nouvelle-Maire-de-Paris

Par Mme Anne HIDALGO – Maire de Paris

C’est avec une joie immense que j’apprends la libération d’Ales Bialiatski, Citoyen d’Honneur de la Ville de Paris, président du Centre des droits de l’Homme « Viasna » au Bélarus et vice-président de la Fédération internationale des droits de l’Homme.

Eminent défenseur des droits humains et de la liberté, Ales Bialiatski a été condamné le 24 novembre 2011 au terme d’un procès inique à quatre ans et demi de prison ferme.  Son amnistie au terme de 3 années de détention marque un nouveau pas en faveur de la liberté d’expression et de la démocratie dans le monde.

Je tiens à réaffirmer la solidarité de Paris avec les femmes et les hommes engagés au quotidien dans la défense des libertés fondamentales...

Lire la suite

Le rapporteur spécial des Nations unies Miklós Haraszti : Ales Bialiatski libéré, mais d’autres prisonniers politiques restent en prison

Miklos Haraszti_rapporteur spécial de l'onu sur belarus

Le Rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits humains au Bélarus, Miklós Haraszti, a salué la libération de prison du défenseur des droits humains Ales Bialiatski et appelé à la libération immédiate et inconditionnelle de tous les prisonniers politiques ainsi qu’à leur pleine réhabilitation.

Bialiatski, fondateur du Centre des droits humains Viasna, récipiendaire de plusieurs prix des droits de l’homme et candidat au prix Nobel de la paix, a été condamné en novembre 2011 pour fraude fiscale à quatre ans et demi de prison et à la confiscation de tous ses biens.

« En réalité, les fausses accusations contre Bialiatski sont directement liées au fait que l’activité des ONG est fortement réduite par la limitation de leur accès au financement », a ...

Lire la suite

L’UE condamne la détention arbitraire de plus de 30 activistes au Bélarus

eu external action

Déclaration du porte-parole du Service européen pour l’action extérieure sur la détention arbitraire de plus de 30 activistes de la société civile et militants politiques au Bélarus :

« Nous sommes préoccupés par le harcèlement, les arrestations arbitraires et la détention de plusieurs dizaines de représentants d’organisations de la société civile et de l’opposition à l’approche du Championnat du monde de hockey au Bélarus. Nous condamnons l’utilisation de la détention administrative par les autorités bélarusses comme un instrument visant à instiller la pression, la peur et l’incertitude parmi la jeunesse du pays.

Nous exhortons les autorités du Bélarus à cesser immédiatement ces actes, à libérer toutes les personnes détenues injustement et à abandonner toutes les ac...

Lire la suite

Miklós Haraszti : cessez les exécutions

UN-special-rapporteur-Belarus

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Bélarus Miklós Haraszti a exhorté les autorités du pays à imposer un moratoire immédiat sur les condamnations à mort et à ne pas procéder à de nouvelles exécutions.

L’appel de M. Haraszti fait suite à l’exécution déclarée de Pavel Sialiun et à la décision de la Cour suprême de la semaine dernière qui a confirmé la condamnation à mort d’Eduard Lykau, tous deux ayant été inculpés pour meurtre. Le Belarus est l’unique pays européen à pratiquer encore la peine de mort.

« Le fait qu’aucune exécution n’ait été reportée pendant une période considérable, en dépit de plusieurs condamnations à mort, avait donné à la communauté internationale l’espoir que le Belarus avait instauré...

Lire la suite

Catherine Ashton condamne fermement la dernière exécution qui a eu lieu au Bélarus

catherine-ashton

Le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne a fait aujourd’hui la déclaration suivante au sujet de la dernière exécution au Bélarus.

La Haute représentante condamne fermement l’exécution de Pavel Sialiun, condamné à mort en juin 2013.

La Haute représentante est consciente de la gravité des crimes pour lesquels il a été condamné. Néanmoins, elle ne croit pas que la peine capitale être justifiée, quel que soit le crime. L’Union Européenne est opposée à la peine capitale quelles que soient les circonstances...

Lire la suite

Le Bélarus refuse toujours d’inviter le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’homme dans le pays

Belarus_conseil des droits de l'homme ONU

Le Bélarus se prépare à confirmer les invitations à visiter le pays lancées à plusieurs Rapporteurs spéciaux du Conseil des droits de l’homme de l’ONU (CDH). Ces invitations seront notamment adressées aux Rapporteurs sur la liberté des médias, sur l’indépendance de la justice, sur la traite d’êtres humains et la pornographie infantile, sur les droits des migrants et sur les violences à l’égard des femmes. Cependant, le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’homme au Bélarus, Miklos Haraszti, n’a toujours pas reçu d’invitation officielle.

 « Nous ne pensons pas qu’il pourra ou saura mener un dialogue constructif avec le gouvernement du Bélarus, à la fois du fait de certaines de ses caractéristiques personnelles et des épisodes passé...

Lire la suite