Réactions internationales

Déclaration du porte-parole de la Haute représentante Catherine Ashton sur une condamnation à mort au Bélarus

catherine-ashton

Le porte-parole de Catherine Ashton, Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, a publié aujourd’hui la déclaration suivante :

« La Haute représentante regrette la récente condamnation à mort d’un individu par le Tribunal régional de Moguilev. Elle espère que son droit à faire appel pourra être pleinement exercé.

Elle est consciente de la gravité du crime pour lequel cet individu a été condamné. Cependant, elle ne pense pas que la peine capitale puisse jamais être justifiée. L’Union européenne est opposée à la peine capitale en toutes circonstances...

Lire la suite

Bélarus : des violations systémiques et systématiques des droits de l’Homme relevées

Miklos Haraszti_rapporteur spécial de l'onu sur belarus

Selon l’évaluation du Rapporteur spécial, les droits de l’Homme continuent d’être limités de façon systémique et systématique, en particulier pour ce qui concerne les libertés d’association, de rassemblement, d’expression et d’opinions ainsi que les garanties de procès juridiques équitables.

Le mandat du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme au Bélarus a été établi par la résolution 20 /13 du Conseil des droits de l’Homme. Dans ce rapport, le Rapporteur Spécial, Miklós Haraszti, qui a pris cette fonction officiellement le 1 novembre 2012, décrit la situation actuelle des droits de l’Homme au Bélarus depuis l’établissement du mandat le 5 juillet 2012 et inclut les informations recueillies jusqu’au 31 mars 2013.

« L’élection p...

Lire la suite

Le président allemand espère l’ouverture de négociations sur l’adhésion du Bélarus au Conseil de l’Europe

Le président de la République fédérale allemande Joachim Gauck a déclaré mardi 22 avril espérer que la situation du Bélarus allait rapidement évoluer et que des discussions sur l’adhésion de ce pays au Conseil de l’Europe pourraient enfin commencer.

Cela pourrait se produire si le gouvernement bélarusse abolissait la peine de mort, libérait les prisonniers politiques et mettait en œuvre des réformes démocratiques, a précisé M. Gauck, qui s’exprimait lors d’une réunion du Conseil de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) à Strasbourg.

Le Bélarus est le seul pays européen à ne pas appartenir au Conseil de l’Europe.

En 1993, le parlement bélarusse a obtenu un statut d’invité spécial à l’APCE, mais ce statut lui fut retiré en 1996 après la ...

Lire la suite

Les Nations Unies adoptent une résolution sans précédent pour mettre fin à l’asphyxie financière des ONG de défense des droits de l’Homme

Le Caire – Nizhniy Novgorod – Saint-Pétersbourg – Paris – Genève – Minsk, le 21 mars 2013
Le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies a fermement réagi aujourd’hui à la tendance croissante visant à entraver, voire à criminaliser, les activités des défenseurs des droits de l’Homme en restreignant leur droit à avoir accès au financement, notamment de source étrangère. Le Conseil a adopté par consensus une résolution sans précédent présentée par la Norvège et soutenue par plus de 62 États, stipulant qu’« aucune disposition législative ne devrait criminaliser ou discréditer des activités de défense les droits de l’Homme en raison de leur source de financement ».

« Les Nations unies adressent ainsi un message de soutien fort aux défenseurs du monde ...

Lire la suite

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement a entendu les défenseurs des droits de l’homme

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement tiendra compte de la libération et de la réhabilitation des prisonniers politiques dans son activité d’investissement au Bélarus.

À la mi-mars 2013, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a rendu publique sa stratégie de travail à l’égard de la République du Bélarus pour les trois prochaines années. Il convient de souligner que de larges cercles de la société civile bélarusse ont été consultés lors de l’élaboration de ce document conceptuel.

La stratégie indique notamment qu’au vu des récents événements politiques et économiques, la BERD, tout en continuant d’appliquer sa politique d’interaction constructive pour contribuer aux réformes, a décidé de limiter ses inves...

Lire la suite

STEFAN FÜLE : « LE PLUS IMPORTANT, C’EST LA LIBÉRATION DES PRISONNIERS POLITIQUES »

Dans le cadre d’une réunion ministérielle de deux jours tenue à Tbilissi entre les représentants de l’Union européenne et ceux des pays participant au programme « Partenariat oriental » de l’UE (Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Géorgie, Moldavie et Ukraine), le ministre bélarusse des Affaires étrangères Vladimir Makeï a eu un entretien avec le commissaire européen pour l’Élargissement et la Politique de Voisinage Stefan Füle.

Radye Svaboda cite les propos tenus par Füle lors de la conférence de presse ayant suivi les discussions :

« Le Bélarus est l’un de nos partenaires. Mais il faut hélas reconnaître que le Bélarus est, de tous nos partenaires, le seul avec lequel nous ne possédons pas de base législative commune pour des relations bilatérales étroites...

Lire la suite

COMMISSAIRE DU CONSEIL DE L’EUROPE : LES DÉFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME AU BÉLARUS ONT BESOIN DE SOUTIEN

Dans l’article publié le 12 février, le commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, Nils Muižnieks, a appelé les pays-membre de l’organisation à soutenir les défenseurs des droits de l’Homme bélarusses :

 » Le Bélarus n’est pas un Etat membre du Conseil de l’Europe et ne devrait pas même être considéré comme un candidat à l’adhésion tant qu’il n’a pas libéré tous les défenseurs des droits de l’homme et tous les militants de l’opposition emprisonnés pour des motifs politiques, tant qu’il n’a pas aboli la peine de mort et tant qu’il n’a pas mené de vastes réformes démocratiques...

Lire la suite

AVIS ADOPTÉS PAR LE GROUPE DE TRAVAIL SUR LA DÉTENTION ARBITRAIRE DE L’ONU SUR LE CAS D’ALES BIALIATSKI

Conseil des droits de l’homme 
Groupe de travail sur la détention arbitraire

Avis adoptés par le Groupe de travail sur la détention arbitraire à sa soixante-quatrième session, 27-31 août 2012

No 39/2012 (Bélarus)

Communication adressée au Gouvernement le 20 avril 2012
Concernant: Aleksandr Viktorovich Bialiatski

Le Gouvernement a répondu à la communication le 22 mai 2012.

L’État est partie au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

1.    Le Groupe de travail sur la détention arbitraire a été créé par la résolution 1991/42 de l’ancienne Commission des droits de l’homme, qui en a précisé et renouvelé le mandant dans sa résolution 1997/50...

Lire la suite

Décision historique de l’ONU: la détention d’Ales Bialiatski est jugée arbitraire, des compensations sont exigées

ONU_droits-de-lhomme

Paris-Genève, 21 décembre 2012

Lors de sa 64ème session, le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) a adopté l’avis A/HRC/WGAD/2012/39, publié le 23 novembre, par lequel la détention de M. Ales Bialiatski, président du Centre de défense des droits de l’homme Viasna et vice-président de la FIDH, est jugée arbitraire, « en contravention avec le paragraphe 1 de l’article 20 de la Déclaration universelle des droits de l’homme [DUDH] et l’article 22 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques [PIRDCP] ».

Le GTDA a indiqué que « la solution adéquate à cette situation serait de libérer M. Bialiatski et de lui accorder un droit de réparation conformément au paragraphe 5 de l’article 9 du PIRDCP »...

Lire la suite

Le Représentant Smith : les États-Unis doivent augmenter leur soutien à la société civile au Bélaus

Pour faire évoluer la situation des droits de l’homme au Bélarus, les leaders mondiaux doivent systématiquement attirer l’attention sur ce qui se passe dans ce pays, et Alexandre Loukachenko doit être déféré devant la Cour pénale internationale de La Haye pour crimes contre l’humanité, estime le président de la Commission Helsinki au Congrès des États-Unis, annonce La Voix de l’Amérique.

Dans un discours prononcé à l’occasion de la commémoration du deuxième anniversaire de la dispersion violente d’une manifestation de 30 000 personnes dans le centre de Minsk le 19 décembre 2010, le Représentant au Congrès américain Christopher Smith a déclaré que les États-Unis devaient accroître leur soutien à la société civile au Bélarus.

« Alors que les répressi...

Lire la suite