Nouvelles d’Ales Bialiatski

Freeales.fidh.net a été créé quelques jours après l’arrestation d’Ales Bialiatski, pour faire mieux connaître la lutte de la société civile bélarusse, les démarches entreprises et à entreprendre au niveau international pour mettre fin à ce harcèlement.

Au Bélarus, les défenseurs des droits humains et les représentants de la société civile se trouvent dans une situation particulièrement difficile. Leur sort a tout spécialement attiré l’attention internationale en décembre 2010, quand le mouvement de protestation contre les résultats de l’élection présidentielle a été sévèrement réprimé par les autorités. De nombreuses personnes ont été arrêtées, harcelées et battues.

Arrêté le 4 août 2011 sous le motif d’« évasion fiscale à grande échelle », Ales Bialiatski a été condamné le 24 novembre 2011 à quatre ans et demi de réclusion dans une colonie pénitentiaire à régime sévère, pour ses activités de défense des droits de l’homme. Ales Bialiatski est vice-président de la FIDH et directeur du Centre de défense des droits de l’homme Viasna au Belarus. Au-delà du caractère exemplaire de cette affaire, le cas d’Ales Bialiatski se révèle un symbole des persécutions permanentes des autorités bélarusses à l’encontre des représentants de la société civile en général et des défenseurs des droits de l’homme en particulier

DISCOURS D’ALES BIALIATSKI À LA CLÔTURE DE SON PROCÈS (TEXTE INTÉGRAL)

Je suis d’accord avec tout ce qu’a dit mon avocat, au mot près. Je considère que les arguments qu’il a avancés sont suffisamment étayés d’un point de vue juridique pour justifier qu’on les examine avec le plus grand sérieux. Dans le même temps, je me trouve dans une situation compliquée, puisque je comprends parfaitement que cette affaire est, d’un bout à l’autre, motivée politiquement. La plaidoirie de mon avocat, de même que ma dernière déclaration, s’apparentent à la voix d’un homme qui hurle dans le désert et qui ne parvient pas à se faire entendre. C’est ainsi que je me sens aujourd’hui, comme un homme qui hurle dans le désert dans l’espoir de se faire entendre du soleil. Et pourtant, j’ai des choses à dire.

Sur le contexte politique des pou...

Lire la suite

Ales Bialiatski : une vie contre les totalitarismes

Poursuivi pour «fraude fiscale», le défenseur bélarusse des droits humains Ales (Aliaksandr) Bialiatski encourt une peine de trois à sept ans de prison. La communauté internationale se mobilise aujourd’hui autour de celui qui symbolise la lutte pour les droits d’un peuple otage de l’un des derniers dinosaures d’Europe de l’Est.

Des yeux bleu-acier, profonds et malicieux, qui traduisent tout à la fois une incroyable douceur et une obstination farouche : Ales (Aliaksandr) Bialiatski fait inévitablement penser à ces militants de la liberté d’une époque révolue, désormais cantonnée dans les livres d’Histoire à la rubrique «Guerre Froide»...

Lire la suite