Défenseurs des droits humains

Pour les défenseurs des droits humains au Bélarus, il demeure très difficile de travailler. La situation des droits civils s’est détériorée après les élections présidentielles du 19 décembre 2010. De nombreuses organisations de défense des droits humains se voient encore refuser tout statut légal, et subissent des descentes de police accompagnées de confiscations. Les rassemblements pacifiques sont généralement interdits. Tout cela mène par conséquent à l’arrestation et au harcèlement judiciaire de défenseurs des droits humains, et parfois à leur emprisonnement. Ales Bialiatski, Président du CDH Viasna, purge actuellement une peine de prison de quatre ans et demi depuis août 2011, dans les conditions sévères d’un camp de travail pénitentiaire.

Vous trouverez ci-dessous les articles relatifs à la situation des défenseurs des droits humains au Bélarus :

Sacha Koulaeva : la libération d’Ales est un signe d’espoir pour les défenseurs des droits humains persécutés dans d’autres pays

bialiatski_kulaeva

Sacha Koulaeva, responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale à la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), s’est rendue à Minsk le 23 juin pour transmettre à Ales Bialiatski, vice-président de la Fédération, les félicitations de ses collègues du monde entier pour sa libération.

« Bien sûr, c’est une journée très heureuse. Une journée heureuse pour moi personnellement, pour nous tous, pour des dizaines, des centaines de personnes dans le monde entier — pour tous ceux qui se sont battus pour cette libération, et ils ont été très nombreux. C’est une grande joie pour énormément de personnes dans tous les pays d’Amérique latine, d’Asie, d’Afrique et évidemment dans notre région, en Europe de l’Est et en Asie centrale...

Lire la suite

Martin Uggla n’a pas été autorisé à entrer au Bélarus à la veille du championnat du monde de hockey

uggla_minsk

Le directeur de l’organisation suédoise de défense des droits humains Östgruppen Martin Uggla, qui avait l’intention de se rendre au Bélarus, a été retenu dans la zone de transit de l’aéroport « Minsk-2 ». Les douaniers lui ont déclaré qu’il lui était interdit d’entrer sur le territoire du pays.

Plus tard, comme l’ont appris les défenseurs des droits humains, les douaniers ont proposé à Martin Uggla d’acheter un nouveau billet de retour ou d’attendre en zone de transit jusqu’à dimanche, date de son billet retour.

En janvier, Martin Uggla avait écrit sur son blog que la pratique de visas et d’accréditations mise en place par les autorités bélarusses à l’occasion du championnat du monde de hockey empêchait les journalistes de faire leur travail, car les jo...

Lire la suite

L’Observatoire : Confirmation en appel de l’interdiction d’un livre écrit par Ales Bialiatski

Obs_logo

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme, un programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a reçu de nouvelles informations et vous prie d’intervenir de toute urgence sur la situation suivante en Biélorussie.

Nouvelles informations :

L’Observatoire a été informé par des sources fiables de la confirmation en appel de l’interdiction d’un livre écrit par M. Ales Bialiatski, président du Centre des droits de l’homme (CDH) Viasna et vice-président de la FIDH, qui purge une peine d’emprisonnement de quatre ans et demi à cause de ses activités de défense des droits humains...

Lire la suite

Film et débat sur la situation des droits de l’homme au Bélarus lors du Festival du Film des droits humains à Genève

zheneva-stefanovich-1

Le Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains qui a eu lieu la semaine dernière à Genève a été l’occasion de mettre en valeur le combat pour la dignité humaine mené par des défenseurs des droits de l’Homme du monde entier. Pour le Bélarus, il s’agissait d’Ales Bialiatski, directeur du Centre des droits de l’Homme “Viasna” et vice-président de la FIDH, actuellement emprisonné.

Le film documentaire “La dernière dictature d’Europe” a été projeté dans le cadre du festival. Avant la projection du film Mariangela Zappia, ambassadrice de l’Union Européenne auprès des Nations Unies à Genève et Sacha Koulaeva, responsable du bureau Europe de l’Est et de Asie Centrale à FIDH, ont pris la parole.

Après la projection du film, un débat a été organisé, qu...

Lire la suite

Bélarus: Les limites et les défis de l’émulation par le sport

belarus_hokey

Alors que Minsk se prépare à accueillir les Championnats du monde de hockey sur glace en mai 2014, le monde du sport bélarusse fait face à de nombreux défis, illustrant les limites d’un système qui mise sur le sport à des fins essentiellement politiques.

L’émulation par le sport est un ingrédient typique de mobilisation et de contrôle des masses dans un régime populiste. Fidèle aux traditions soviétiques, le gouvernement bélarusse est très attaché aux valeurs véhiculées par le sport –tel l’esprit d’équipe– et souligne constamment l’importance de la culture physique pour garantir la bonne santé physique et morale du corps social. La pratique scolaire et parascolaire d’une activité sportive est encouragée pour prémunir les jeunes contre les fléaux de la drogue et du hooliganisme...

Lire la suite

Le site du CDH Viasna reste dans la liste noire

cenzura_u_internet

Le 18 février, après avoir examiné un appel déposé contre la décision du Parquet général d’inclure le site spring96.org dans la liste des sites dont l’accès est restreint pour les usagers d’Internet, le tribunal de l’arrondissement Tsentralny de Minsk a rendu un avis signifiant que Valiantsin Stefanovich est un plaignant illégitime car il n’est pas propriétaire du site en question. Par conséquent, ses droits personnels ne sauraient avoir été enfreints par l’inclusion du site dans la liste des sites interdits. En outre, le tribunal a ordonné la fin de cette affaire judiciaire.

Valiantsin Stefanovich conteste catégoriquement cette décision et a l’intention de déposer appel auprès du tribunal municipal de Minsk...

Lire la suite

Le rapport annuel de « Platform Innovation » saisi à la frontière

platforma-innovation

Le rapport annuel de « Platform Innovation » a été saisi à la frontière lituano-bélarusse et envoyé à un comité d’experts chargé de découvrir si son contenu relève de l’extrémisme ou de la calomnie.

Le 13 février au soir, des officiers des douanes du poste frontière de Kamenny Loh ont fouillé le véhicule d’Andrei Bandarenka, le directeur de « Platform Innovation ». Plusieurs exemplaires du rapport annuel de cette organisation ont été saisies afin d’être examinées. Andrei Bandarenka a souligné que ce rapport avait été publié sur le site officiel de l’organisation sans que les autorités ne soulèvent d’objections.

En outre, plus tôt cette année, le Tribunal d’Ashmiany a décrété que le livre d’Ales Bialiatski Asveschanyja Belaruschynaj (Éclair...

Lire la suite

Liberté d’association au Bélarus en 2013 : les principaux obstacles aux activités des organisations non commerciales ne sont pas levés

assambleya-lawtrend

Le Centre de transformation par le droit Lawtrend et l’Association des organisations non gouvernementales démocratiques ont rédigé le rapport annuel « Liberté d’association et statut légal des organisations non commerciales » pour 2013. Ce rapport souligne notamment que la complexité de la procédure d’enregistrement force de nombreuses organisations non commerciales du Bélarus à fonctionner sans être enregistrées ou à se faire enregistrer en tant qu’organisations à l’étranger.

Un événement important dans le domaine de la législation relative aux organisations non commerciales a été l’adoption en 2013 d’amendements et d’ajouts à la loi « Sur les organisations collectives », qui sont entrés en vigueur le 20 février 2014...

Lire la suite

Le tribunal a jugé l’expertise du livre d’Ales Bialiatski irrecevable mais a interdit sa diffusion

ales-bialiatski-book

Le 1er février, la juge du Tribunal de district d’Ashmiany a rendu son verdict consécutif à l’examen de la plainte au civil déposée par la membre du Centre de défense des droits humains Viasna Tatiana Revyako contre la douane d’Ashmiany. La militante des droits de l’homme avait contesté en justice l’interdiction édictée par les douaniers de l’introduction sur le territoire du Bélarus du livre d’articles et d’essais littéraires Asvechanyja Belaruschynaj (Éclairé par la bélarussité) d’Ales Bialiatski. Après deux « expertises » de cette publication, les douaniers ont exigé que Tatiana Revyako réexporte les quarante exemplaires qui lui avaient été confisqués à la frontière lituano-bélarusse vers le territoire lituanien, où le livre a été imprimé...

Lire la suite

Les défenseurs des droits humains bélarusses: la législation sur les droits des handicapés continue d’être largement ignorée

drazdouski-office-prava-invalidov

Le 15 janvier, le tribunal de l’arrondissement Oktiabrski (Minsk) a partiellement donné satisfaction à la plainte déposée par Yauhen Shevko, président de l’Association républicaine des invalides en fauteuil roulant (RAIK) contre l’Aéroport national de Minsk pour utilisation de fauteuils non sécurisés pour les déplacements des handicapés. C’est le plaignant lui-même qui l’a annoncé lors d’une conférence de presse tenue à Minsk. Le président de la RAIK a notamment précisé que la cour avait condamné l’aéroport à lui verser 5 millions de roubles en guise de compensation pour dommages moraux.

« Ce n’est pas le premier verdict allant dans ce sens, mais hélas cela arrive encore trop rarement pour vraiment changer le cours des choses, — a déclaré à l’agence ...

Lire la suite