Médias

L’environnement médiatique du Bélarus est extrêmement restrictif et hostile. La situation n’a connu aucune véritable amélioration ces dernières années. Dans ce pays qui n’a pas tenu d’élections libres et équitables depuis 1994, les autorités maintiennent un contrôle très strict sur les médias et limitent sévèrement l’accès à l’information. Les journalistes indépendants subissent un harcèlement constant.

Vous trouverez ci-dessous les articles sur les problèmes rencontrés par les médias libres au Bélarus :

Belsat est frappée d’interdiction. Mais seulement au Bélarus.

belsat-tv

La Cour suprême du Bélarus a interdit à l’entreprise Telewizja Polska d’utiliser la marque « Belsat » et l’a condamnée à verser plus de 9 millions de roubles pour les frais de justice. La décision de la Cour a été annoncée le 4 septembre après le ré-examen de la plainte déposée par le directeur commercial de l’entreprise unitaire « BELSATplus » Andrei Belyakov contre Telewizja Polska, a annoncé le porte-parole de la chaîne de télévision Belsat au Bélarus Mikhail Yanchuk.

« La cour biélorusse a jugé que nous ne pouvons pas utiliser cette marque qui, toujours selon la cour biélorusse, est similaire à une marque appartenant à Belyakov. Il ne s’agit pas d’une interdiction du nom en tant que tel ; en revanche, le logo que nous utilisons est interdit », a-t-il expliqué...

Lire la suite

Le fils d’un blogueur condamné à trois ans de restriction de liberté et à une lourde amende

bloger-babrujsk-diffamatsia

Le procès d’Aliaksei Zhalnou, fils du blogueur local Aleh Zhalnou, tenu devant le tribunal de Babrouïsk, s’est achevé le 18 juillet.

La juge Yuliya Beraziuk a condamné l’homme de 25 ans à trois années de détention dans une colonie pénitentiaire ouverte. Aliaksei Zhalnou devra également s’acquitter d’une amende de 50 millions de roubles (environ 5 000 dollars) de dommages et intérêts. Le plaignant, un policier chargé de la circulation du nom d’Aliaksandr Butouski, avait demandé que Zhalnou soit condamné à lui verser 100 millions de roubles, tandis que le procureur avait requis contre le fils du blogueur une peine de quatre ans d’emprisonnement dans une colonie pénitentiaire fermée. Aliaksei Zhalnou a dix jours pour faire appel du verdict.

Aliaksei Zhalnou a dé...

Lire la suite

Le Présidium de la Cour suprême ordonne un nouveau procès dans l’affaire Belsat

belsat-tv

Le Présidium de la Cour suprême du Bélarus a décidé de la tenue d’un nouveau procès dans l’affaire de la plainte déposée par le propriétaire de la compagnie BELSATplus Andreï Beliakov contre la chaine de télévision Belsat. Cette décision a été officiellement justifiée par le fait que les éléments matériels du dossier n’auraient pas été correctement examinés.

La demande d’un nouveau procès avait été adressée au Présidium de la CS par le vice-président de la Cour suprême Alexandre Fedortsov.

Le représentant officiel de la chaine Belsat Mikhaïl Ianchuk a déclaré au service de presse de l’Association bélarusse des journalistes que lors de l’audience les deux parties au conflit ont été invitées à présenter leurs arguments aux membres du présidium...

Lire la suite

Bobruisk : ouverture d’une enquête pénale pour diffamation contre le blogueur Oleg Zhelnov

bloger-babrujsk-diffamatsia

Le Parquet de la ville de Bobruisk a ouvert à l’encontre du blogueur Oleg Zhelnov une enquête pénale pour « injure publique à un représentant du pouvoir en lien avec l’exercice de ses fonctions », en vertu de l’article 369 du Code pénal de la République du Bélarus, rapporte le service de presse de la Direction des affaires intérieures du Comité exécutif municipal de Bobruisk.

Cette décision se fonde sur des notes publiées sur le blog personnel d’Oleg Zhelnov. Le service de presse indique que ce blog a « mis en ligne une série d’articles insultants visant un agent de police ». L’article 369 du Code pénal prévoit que le blogueur risque une sanction allant d’une amende à un emprisonnement d’une durée maximale de trois ans.

Oleg Zhelnov a déclaré aux ...

Lire la suite

Index on Censorship: le Bélarus reste l’un des pays les plus répressifs envers les médias

belarus-media-reform

Le nouveau rapport d’analyse sur la situation de la presse libre présenté aujourd’hui à Minsk appelle à entamer au plus vite les très attendues réformes de la sphère médiatique au Bélarus

Le rapport d’analyse « Pour une réforme des médias au Bélarus » (disponible en langue anglaise), rédigé par l’organisation britannique Index on Censorship avec la participation d’experts bélarusses des médias, a été publié à l’occasion du cinquième anniversaire de l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les médias (appliquée à partir de février 2009)...

Lire la suite

Belsat-TV gagne son procès

belsat-tv

Le 27 janvier, le Collège sur la propriété intellectuelle de la Cour suprême du Bélarus a rejeté la plainte du propriétaire de la compagnie BELSATplus, Andrey Belyakov, contre la compagnie Telewizja Polska, propriétaire de la chaîne de télévision Belsat.

Le collège a conclu que le plaignant n’avait pas apporté la preuve de la violation de ses droits exclusifs sur la marque déposée BELSAT sur le territoire du Bélarus. Cette revendication ayant été jugée injustifiée, il a été décidé de rejeter la plainte. La décision de justice peut faire l’objet d’un appel dans un délai de trois mois.

Interrogé par BelaPAN, le représentant du défendeur, Mikhayl Yanchuk, a indiqué qu’il était satisfait du verdict rendu par la cour...

Lire la suite

Un média expulsé de ses locaux pour “raisons de sécurité”

gazeta-slonimskaya

Le 18 décembre 2013, les autorités de Slonim (ouest du pays), ont enjoint au personnel de la rédaction de l’hebdomadaire indépendant Gazeta Slonimskaïa de quitter ses locaux avant le 1er janvier 2014, alléguant la non-conformité du bâtiment aux normes anti-incendie.

Le rédacteur en chef du journal, Viktar Vladashchuk, est convaincu que cette expulsion n’est que la dernière en date des manœuvres gouvernementales visant à réprimer les médias critiques. La rédaction de Gazeta Slonimskaïa travaille depuis 2008 dans un deux-pièces qu’elle loue à la société privée Partner Slonim. Même s’il exprime sa confiance en l’avenir du journal, le rédacteur en chef souligne l’urgence pour son équipe de trouver de nouveaux locaux afin d’éviter toute interruption du tirage...

Lire la suite

Des journalistes et activistes arrêtés le jour de la commémoration des victimes des répressions staliniennes

milicyia

Plusieurs journalistes ont été mis temporairement en détention aujourd’hui à la suite de différents incidents, parmi lesquels des correspondants qui couvraient l’action de deuil, qui commémorait les victimes des répressions de Staline.

L’action de deuil partait du cimetière de Kalvaryjski : les gens déposaient des fleurs et allumaient des bougies à la suite de quoi des policiers sont arrivés et ont demandé aux gens de se diriger vers le commissariat de police. Les policiers ont mis en détention les journalistes ainsi que les participants de l’action, soit au total plus d’une vingtaine de personnes, selon l’Association bélarusse des journalistes.

Parmi les détenus, il y avait les journalistes Natallia Valakida, Siarhei Krauchuk, Natallia Benitsevich, Dzianis Nosau...

Lire la suite

Plusieurs journalistes ont été arretés à la gare centrale de Minsk

milicyia

La police de Minsk a arrêté plusieurs  journalistes qui sont venus à la gare centrale pour rencontrer le prisonnier politique, Pavel Seviaryniets. Ce dernier a été remis en liberté après 3 ans de travail forcé.

Au total, 6 personnes ont été amenées au bureau de police, ont rapporté les médias bélarusses. Une heure après le départ de Pavel Seviarynets de la gare, tous les journalistes détenus ont été libérés.

Pavel Seviaryniets a purgé une peine de trois ans, à laquelle il a été condamné pour avoir participé à des rassemblements de protestation après les élections présidentielles du 19 décembre 2010.

Lire la suite

La police refuse d’engager des poursuites pénales contre un journal gouvernemental pour divulgation d’informations sensibles

sb1
Le commissariat de police de l’arrondissement Sovietski de Minsk a rejeté la plainte déposée par le Centre des Transformations par la loi (lawtrend) contre le journal gouvernemental Sovietskaya Belorussia pour un article dans lequel étaient publiées des lettres versées au dossier d’une affaire d’espionnage.
 
Le 23 août, le Centre des transformations par le droit a porté plainte auprès du Parquet général à la suite de la publication de documents confidentiels d’une affaire pénale dans un média de masse. La plainte visait un article paru dans Sovietskaya Belorussia daté du 21 août et signé de Ihar Dolin. Cet article (dont la seconde partie est parue le lendemain) était consacré à Andrei Haydukou, qui avait été condamné pour tentative d’espionnage...
Lire la suite