Répressions de la Société Civile

Le rapport annuel de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme: pressions sur la société civile et les médias indépendants continuent au Bélarus

L’obstination du témoignage : rapport annuel 2011 est la 14ème année de réalisation du Rapport annuel de l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme.

Rendez-vous annuel sur la protection des défenseurs, il met en évidence, dans chaque pays, les cas les plus graves d’entraves et de menaces contres les défenseurs.

Le rapport 2011 dénonce, en donnant des centaines d’exemples, les actes multiformes de répression dont souffrent les défenseurs de 70 pays en Afrique subsaharienne, Afrique du nord et Moyen Orient, Asie, Amériques, Europe Occidentale, Europe de l’Est et Asie Centrale....

Lire la suite

Valiantsin Stefanovich est condamné à une amende de 4 727 330 roubles bélarusses

Les services fiscaux du district Partizanski de Minsk ont condamné le défenseur des droits de l’homme Valiantsin Stefanovich à 4 727 330 roubles bélarusses d’amende pour « dissimulation de revenus ». Il a dix jours pour faire appel de cette amende.

« Chose curieuse : j’ai vu le texte de la résolution avant même qu’il ait été approuvé. Ils me l’ont donné à signer en même temps que l’avis d’infraction, ce qui signifie que la décision avait été prise avant même que mon cas ait été examiné sur le fond. Je l’ai mentionné dans les minutes du procès », dit M. Stefanovich.

Pendant l’audience tenue par la commission des services fiscaux, Valiantsin Stefanovich a souligné que les éléments du dossier ayant trait aux transactions effectuées par la banque SEB n’avaient pas été pleinement traduits ; en ...

Lire la suite

Ales Bialiatski : « L’époque nous a lancé un défi. Nous l’avons relevé »

Ceci est une interview avec Ales Bialiatski préparée à l’occasion du quinzième anniversaire du Centre de défense des droits de l’homme Viasna, célébré cette année. Dans cette interview, Bialiatski parle de l’histoire de l’organisation, de l’objectif de son travail, de ses collègues, mais aussi de la façon dont il souhaite que la protection des droits de l’homme soit inscrite dans les réformes démocratiques qui – il n’en doute pas ‑ surviendront au Bélarus dans un futur proche.

Cette interview a été enregistrée quelques jours avant l’arrestation d’Ales Bialiatski, et il s’agit là de la première publication.

Lire l’interview en anglais

Retour

Lire la suite

Les manifestations de soutien à Ales Bialiatski sont toujours interdites au Bélarus

Grodna
Le 10 octobre, le tribunal du district de Leninski a condamné à une amende le défenseur des droits de l’homme Viktar Sazonau, qui avait été interpellé le 23 août pour avoir distribué des brochures comportant des informations sur l’arrestation d’Ales Bialiatski, directeur du Centre de défense des droits de l’homme « Viasna ». Ce même jour, la police a perquisitionné son appartement, confisqué deux unités centrales d’ordinateur, des publications internationales et des textes consacrés aux droits de l’homme, ainsi que des T-shirts à l’effigie de Bialiatski.
La juge Kseniya Stasukevich a commencé à étudier le dossier de Viktar Sazonau le 21 septembre. Le 10 octobre, M. Sazonau a été condamné à une amende de 735 000 roubles...

Lire la suite

Le rapporteur de l’APCE pour le Bélarus a l’intention de rendre visite aux prisonniers politiques détenus à Minsk

La Commission des questions politiques de l’APCE a approuvé aujourd’hui l’intention du Rapporteur pour le Bélarus, Andres Herkel (Estonie, EPP/CD), d’effectuer une visite à Minsk dans les mois à venir afin de rencontrer non seulement les autorités mais aussi des prisonniers politiques, y compris d’anciens candidats à l’élection présidentielle ainsi qu’Ales Bialiatski, président du Centre de défense des droits de l’homme « Viasna », à la suite d’informations concernant des mauvais traitements physiques et psychologiques qui leur seraient infligés.

Le rapporteur est mandaté pour suivre avec la plus grande attention les mesures prises à l’égard de M. Bialiatski et des autres opposants au régime, et demande la libération de tous les prisonniers politiques du Bélarus.

Retour

Lire la suite

Il est désormais interdit de consulter au travail le site du Centre de défense des droits de l’homme Viasna

Les participants à la conférence annuelle « Internet et business », tenue à Minsk le 3-4 octobre, se sont vu remettre une « liste noire » des sites Internet nationaux dont la consultation est interdite dans toutes les institutions d’État du pays.
Cette « liste noire », telle qu’établie au début du mois d’octobre, inclut le website du Centre de défense des droits de l’homme, les sites indépendants d’information charter97.org, belaruspartisan.org, le portail de changement de devises prokopovi.ch ainsi que le blog d’Evguéni Lipkovitch lipkovichea.livejournal.com.
Cette liste d’accès limité aux sites Internet est établie par le centre opérationnel – analytique auprès du président de la République du Bélarus, conformément à la disposition N° 11 / 1 du 26 juin 2010.
Photo : euroradio.fm
Lire la suite

Le Centre de défense des droits de l’homme «Viasna» : 15 ans de persécution

Depuis sa création en 1996, l’Organisation de défense des droits de l’homme «Viasna», renommée plus tard en Centre de défense des droits de l’homme «Viasna», a subi des poursuites méthodiques et impitoyables de la part des autorités bélarusses. Tous les membres de cette organisation ont subi des interpellations, des passages à tabac, des perquisitions, des arrestations et des amendes. Il faudrait des dizaines de pages pour établir une liste complète de toutes les persécutions endurées par les activistes de «Viasna». Mais le plus souvent, «la foudre de la colère du pouvoir» s’est abattue sur le point le plus élevé de l’organisation : son chef, Ales Bialiatski. Petit rappel historique.

L’Organisation de défense des droits de l’homme Viasna a été fondée en avril 1996.

Le 23 février 1997, Vias...

Lire la suite

Arrestation arbitraire et harcèlement visant Uladzimir Labkovich

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, programme conjoint de la Fédération Internationale des droits de l’Homme (FIDH) et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a reçu de nouvelles informations et attire votre attention sur la situation suivante au Bélarus.

Nouvelles informations :

L’Observatoire a été informé de l’arrestation arbitraire et d’actes relevant du harcèlement visant Mr. Uladzimir Labkovich, conseiller juridique du Centre de défense des droits de l’homme Viasna, à la suite d’un rassemblement pacifique organisé en soutien de M. Ales Bialiatski, président de Viasna et vice-président de la FIDH, actuellement en détention préventive (voir les appels précédents).

D’après les informations portées à notre connaissance, le 25 septembre 2011 M...

Lire la suite

Un mois avant son arrestation …

Un mois avant son arrestation, Ales témoigne de la pression subie de la part des autorités en raison de ses activités en faveur de la défense des droits de l’Homme.

« My name is Ales Bialiatski, Chairman of the Human Rights Center “Viasna” in Belarus. I am very concerned about the human rights situation and the unprecedented level of repression by the Belarusian authorities on civil society since December 19, 2010, the day of the presidential election. Representatives of civil society and activists and civic organisations have been subjected to exceptionally severe harassment. Human rights defenders have also been harassed, in particular my organisation, the Human Rights Center Viasna. Our central office has been searched three times...

Lire la suite

Centre de défense des droits de l’Homme « Viasna » continuera son activité malgré le refus d’un enregistrement officiel en 2009

3 juin 2009

Comme l’a déclaré lors d’une conférence de presse l’un des fondateurs du mouvement associatif de défense des droits de l’Homme «Nasha Viasna» (nom choisi pour le re-enregistrement du centre « Viasna »), Valentin Stefanovitch, le travail se poursuivra malgré le refus d’un enregistrement officiel.

Voir la vidéo en bélarusse :

D’après lui, le 25 mai, le Ministère de la justice bélarusse a prononcé, pour la troisième fois, une décision selon laquelle le mouvement associatif de défense des droits de l’Homme «Nasha Viasna» ne pouvait pas être enregistré conformément à la procédure prévue par la loi.

« Les reproches du Ministère de la justice ne sont pas fondées sur la législation du Bélarus...

Lire la suite