arrestations préventives articles avec le mots clés

Les arrestations préventives continuent au Bélarus à la veille du Championnat du monde de hockey 2014

preventive-arrests

Les interpellations et arrestations arbitraires continuent au Bélarus à la veille de l’ouverture du Championnat du monde de hockey 2014. Dans l’immense majorité des cas, les activistes sont arrêtés sur la base d’accusations similaires fabriquées de toutes pièces : « vandalisme », « refus d’obtempérer aux ordres des agents de police ». Les tribunaux examinent les délits administratifs de façon superficielle et partiale, prêtant systématiquement foi aux agents de police et ne tenant pas compte des preuves apportées par la défense.

Au 9 mai, les personnes suivantes se trouvent en détention pour une longue durée :
1.         Dmitri Dashkevich – interpellé le 24/04/2014 – 25 jours de détention ;
2.         Alexander Franzkevich – interpellé ...

Lire la suite

L’ancien prisonnier politique Dzmitry Dashkevich condamné à 25 jours de détention

daszkevicz-released

L’ancien prisonnier politique Dzmitry Dashkevich a été arrêté hier soir devant son appartement à Minsk. Il a été fouillé puis emmené au commissariat de l’arrondissement Pershamaiski.

Aujourd’hui, son cas a été entendu par le juge correctionnel Yury Harbatousk de la Cour d’arrondissement Pershamaiski. Dzmitry Dashkevich a été inculpé pour avoir commis deux infractions : violation des règles de restriction préventive (article 24.12) et insoumission aux ordres de la police (article 23.4).

En conclusion, l’ancien dirigeant du mouvement de jeunesse Front Jeune a été condamné à 25 jours de détention.

Au cours de ces trois derniers jours seulement, la police de Minsk a placé en détention préventive quatre activistes d’opposition : Maksim Viniarski, Illia Dabratvor, ...

Lire la suite

Condamné à une peine de 12 jours de détention, Vinyarsky a commencé une grève de la faim sèche

viniarski

Le tribunal de l’arrondissement Frunzensky a condamné, sur la base de faux témoignages des officiers de police, le coordinateur de la campagne civique « Belarus européen » Maksim Vinyarsky à 12 jours de détention. En signe de protestation conte cette détention illégale, Maksim Vinyarsky a aussitôt déclaré qu’il commençait une grève de la faim sèche.

Des défenseurs des droits de l’Homme ont fait savoir sur le militant souffre d’une angine et est sorti dans la rue aujourd’hui pour la première fois de la semaine.  Le commissariat de police  l’arrondissement a fait venir des médecins en urgence qui ont déclaré que Maksim Vinyarsky avait besoin d’être hospitalisé et ne pouvait être envoyé en prison dans cet état...

Lire la suite

Les militants prévenus de la possibilité d’arrestations préventives à la veille du Championnat du Monde de Hockey

preventive-arrests

Les défenseurs des droits de l’Homme ont reçu des informations sur le risque, qu’à la veille du Championnat du monde de hockey, les militants de mouvements sociaux soient la cible de provocations de la part de la police et soient placés en détention préventive. Cette information a été confirmée par le site Web du centre de défense des droits de l’Homme Viasna ainsi que par le coordinateur d’une campagne civique «Bélarus européen », Maksim Vinyarsky, libéré récemment après une détention de 15 jours au Centre de détention des délinquants.

Il a en particulier déclaré qu’avant sa libération du Centre de détention, un officier de police lui a proposé de quitter temporairement la capitale...

Lire la suite

Les activistes Vinogradov et Artsibashev ont été condamnés respectivement à 25 et 15 jours de prison

vinahradau-arcybaszau

Le 13 mars dernier, l’activiste civique Pavel Vinogradov est allé pointer à l’inspection de l’arrondissement Moskovski (où il se trouve sous contrôle judiciaire). Il était accompagné de son ami et camarade Alexandre Artsibashev. Peu après, tout contact avec les deux hommes a été perdu pour plusieurs heures. Le soir, on a découvert que Pavel Vinogradov se trouvait au Centre de détention de la rue Okrestina. Alexandre Artsibashev y a également été amené un peu plus tard.

Le 14 mars, la juge Tatyana Motyl a condamné le jeune activiste à 25 jours de détention. Svetlana Vinogradova a déclaré à BelaPAN que son époux avait été reconnu coupable d’infractions aux articles 17.1 (vandalisme) et 23.4 (résistance à un agent de police) du Code des délits administratifs...

Lire la suite