Belarus-ONU articles avec le mots clés

L’ONU reconnaît que les droits d’Ales Bialiatski ont été violés par le Belarus

fidh-viasna-logo

Une décision remarquable contre les Etats qui bafouent la liberté d’association.

Paris-Minsk, le 17 novembre 2014Par une décision qui fera date, le Comité des droits de l’Homme de l’ONU reconnaît officiellement que l’État du Bélarus a violé les droits d’Ales Bialiatski, president de Viasna et vice-président de la FIDH, garantis par les articles 9 (droit à la liberté et à la sécurité personnelle), 14 (droit à un procès équitable) et 22 (liberté d’association) du Pacte international relatif aux droits civils et politiques...

Lire la suite

Plusieurs ONG bélarusses ont adressé à l’ONU un rapport conjoint sur la situation des droits de l’homme

ONU_droits-de-lhomme

Les ONG bélarusses ont adressé leur rapport à l’ONU dans le cadre de la procédure de l’Examen périodique universel. Le rapport de l’État doit être présenté avant le 19 janvier 2015.

Le rapport a été préparé par les organisations suivantes : le Comité Helsinki du Bélarus ; le CDH Viasna ; le Centre pour la transformation par le droit Lawtrend ; l’Assemblée des ONG démocratiques du Bélarus ; l’Association bélarusse des journalistes ; l’Initiative juridique ; le Comité Solidarité ; l’Initiative « Pour la liberté religieuse » ; le Bureau des droits des personnes handicapées ; le Centre de documentation bélarusse ; et la Maison bélarusse des droits humains B. Zvozskov.

L’Examen périodique universel (EPU) qui est actuellement en cours au Bélarus est un mécani...

Lire la suite

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU proroge le mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus

UN-special-rapporteur-Belarus

Le 27 juin, les délégués de la 26ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU ont voté la prorogation du mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus, rapporte le centre de presse des Nations unies.

Le Conseil a décidé de « proroger le mandat du Rapporteur spécial sur la situation des droits humains au Bélarus pour une période d’un an » et a chargé le Rapporteur spécial de « soumettre un rapport sur la situation des droits humains au Bélarus au Conseil des droits de l’homme lors de sa vingt-neuvième session et à l’Assemblée générale lors de sa soixante-dixième session ». Une résolution intitulée « Situation des droits humains au Bélarus » a obtenu le soutien de vingt-quatre délégations...

Lire la suite

Miklós Haraszti : cessez les exécutions

UN-special-rapporteur-Belarus

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Bélarus Miklós Haraszti a exhorté les autorités du pays à imposer un moratoire immédiat sur les condamnations à mort et à ne pas procéder à de nouvelles exécutions.

L’appel de M. Haraszti fait suite à l’exécution déclarée de Pavel Sialiun et à la décision de la Cour suprême de la semaine dernière qui a confirmé la condamnation à mort d’Eduard Lykau, tous deux ayant été inculpés pour meurtre. Le Belarus est l’unique pays européen à pratiquer encore la peine de mort.

« Le fait qu’aucune exécution n’ait été reportée pendant une période considérable, en dépit de plusieurs condamnations à mort, avait donné à la communauté internationale l’espoir que le Belarus avait instauré...

Lire la suite

Le Bélarus refuse toujours d’inviter le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’homme dans le pays

Belarus_conseil des droits de l'homme ONU

Le Bélarus se prépare à confirmer les invitations à visiter le pays lancées à plusieurs Rapporteurs spéciaux du Conseil des droits de l’homme de l’ONU (CDH). Ces invitations seront notamment adressées aux Rapporteurs sur la liberté des médias, sur l’indépendance de la justice, sur la traite d’êtres humains et la pornographie infantile, sur les droits des migrants et sur les violences à l’égard des femmes. Cependant, le Rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des droits de l’homme au Bélarus, Miklos Haraszti, n’a toujours pas reçu d’invitation officielle.

 « Nous ne pensons pas qu’il pourra ou saura mener un dialogue constructif avec le gouvernement du Bélarus, à la fois du fait de certaines de ses caractéristiques personnelles et des épisodes passé...

Lire la suite

Un comité de l’ONU déclare que le Bélarus doit cesser d’avoir recours au travail forcé

fidh-viasna-logo

Le Bélarus doit renoncer au travail forcé et mettre une œuvre une protection réelle des droits des travailleurs. C’est l’une des principales recommandations que le Comité des droits économiques, sociaux et culturels de l’ONU a adoptées après examen de la situation au Bélarus en novembre 2013.

Les avis du Comité répètent largement les conclusions et recommandations contenues dans le rapport « Travail forcé et violation généralisée des droits des travailleurs au Bélarus » rédigé par la FIDH et le Centre de défense des droits humains Viasna. Ce rapport révèle ce qui se cache derrière la rhétorique des autorités du Bélarus, qui s’efforcent de présenter leur pays comme « le dernier paradis social en Europe ».

« Parallèlement à des violations constant...

Lire la suite

L’assemblée générale de l’ONU a examiné le rapport sur la situation des droits de l’Homme au Belarus

Haraszti-rapport-droits-homme-belarus

Le 28 octobre 2013 à l’Assemblée générale de l’ONU à New-York a eu lieu la présentation du rapport du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme au Belarus, Miklos Haraszti, ainsi qu’une discussion avec les membres des délégations nationales.

Le représentant de la délégation bélarusse a à nouveau déclaré lors de son discours que le Belarus ne reconnaît pas le mandat du Rapporteur spécial ni par conséquent son rapport et refuse donc de coopérer avec lui. Le représentant bélarusse a déclaré que son pays considère la création du mandat du Rapporteur spécial pour le Belarus comme une tentative de la part de l’Union Européenne de faire pression sur un pays qui mène une politique indépendante...

Lire la suite

Le mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus a été prolongé d’un an

Miklos Haraszti_rapporteur spécial de l'onu sur belarus

Le Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies a adopté la résolution proposant de prolonger d’un an le mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus Miklos Haraszti.

La résolution a été adoptée le 13 juin lors d’une session du Conseil des droits de l’homme à Genève. 26 pays ont voté pour l’adoption du texte, 3 pays (l’Inde, le Kazakhstan et le Venezuela) ont voté contre, 18 pays se sont abstenus. Le règlement stipule que les résolutions sont adoptées à la majorité simple.

 voting results resolution on belarus

Les représentants de l’Irlande et des États-Unis, ainsi que le représentant du Bélarus auprès de l’ONU à Genève Mikhaïl Khvostov et les représentants de l’Équateur et du Venezuela ont pris la parole avant le vote de la résolution.

Khvostov ...

Lire la suite

Briefing Bélarus/Russie à la session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Belarus&Russie brifing à la session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU

Aujourd’hui, dans le cadre de la 23ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) a organisé avec le soutien de Human Rights Watch un briefing sur le refus du Bélarus et de la Russie d’exécuter les décisions de l’ONU.

Les défenseurs des droits de l’homme russes et bélarusses ayant participé à ce briefing ont tracé un parallèle entre la situation des deux pays. Ils ont appelé l’ONU à dénoncer au plus vite et avec force la réduction rapide de l’espace laissé à la société civile en Fédération de Russie...

Lire la suite

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a examiné le rapport sur le Bélarus

HRC23_rapporteur special sur Belarus

Ce 4 juin, le Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus, Miklos Haraszti, a présenté son rapport sur la situation des droits de l’Homme dans le pays lors de la 23ème session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, qui s’est ouverte le 27 mai à Genève.

La présentation du rapport, publié début mars, a duré une dizaine de minutes. Miklos Haraszti en a énuméré les points principaux et a souligné qu’il n’avait pas eu la possibilité de visiter le Bélarus puisque les autorités de notre pays ont refusé de lui octroyer un visa d’entrée.

Dans son rapport, le Rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme de l’ONU affirme que la situation des prisonniers politiques est particulièrement préoccupante : « Au vu des informations que nous avons recueillies fa...

Lire la suite