Conseil des droits de l’Homme de l’ONU articles avec le mots clés

Plusieurs ONG bélarusses ont adressé à l’ONU un rapport conjoint sur la situation des droits de l’homme

ONU_droits-de-lhomme

Les ONG bélarusses ont adressé leur rapport à l’ONU dans le cadre de la procédure de l’Examen périodique universel. Le rapport de l’État doit être présenté avant le 19 janvier 2015.

Le rapport a été préparé par les organisations suivantes : le Comité Helsinki du Bélarus ; le CDH Viasna ; le Centre pour la transformation par le droit Lawtrend ; l’Assemblée des ONG démocratiques du Bélarus ; l’Association bélarusse des journalistes ; l’Initiative juridique ; le Comité Solidarité ; l’Initiative « Pour la liberté religieuse » ; le Bureau des droits des personnes handicapées ; le Centre de documentation bélarusse ; et la Maison bélarusse des droits humains B. Zvozskov.

L’Examen périodique universel (EPU) qui est actuellement en cours au Bélarus est un mécani...

Lire la suite

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU proroge le mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus

UN-special-rapporteur-Belarus

Le 27 juin, les délégués de la 26ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU ont voté la prorogation du mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus, rapporte le centre de presse des Nations unies.

Le Conseil a décidé de « proroger le mandat du Rapporteur spécial sur la situation des droits humains au Bélarus pour une période d’un an » et a chargé le Rapporteur spécial de « soumettre un rapport sur la situation des droits humains au Bélarus au Conseil des droits de l’homme lors de sa vingt-neuvième session et à l’Assemblée générale lors de sa soixante-dixième session ». Une résolution intitulée « Situation des droits humains au Bélarus » a obtenu le soutien de vingt-quatre délégations...

Lire la suite

Miklós Haraszti : cessez les exécutions

UN-special-rapporteur-Belarus

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme au Bélarus Miklós Haraszti a exhorté les autorités du pays à imposer un moratoire immédiat sur les condamnations à mort et à ne pas procéder à de nouvelles exécutions.

L’appel de M. Haraszti fait suite à l’exécution déclarée de Pavel Sialiun et à la décision de la Cour suprême de la semaine dernière qui a confirmé la condamnation à mort d’Eduard Lykau, tous deux ayant été inculpés pour meurtre. Le Belarus est l’unique pays européen à pratiquer encore la peine de mort.

« Le fait qu’aucune exécution n’ait été reportée pendant une période considérable, en dépit de plusieurs condamnations à mort, avait donné à la communauté internationale l’espoir que le Belarus avait instauré...

Lire la suite

Rapporteur spécial de l’ONU appelle le Belarus à prononcer un moratoire sur la peine de mort

UN-special-rapporteur-Belarus

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme en Belarus, Miklos Haraszti, a exhorté mercredi le gouvernement de ce pays à prononcer un moratoire sur la peine de mort en attendant qu’une réforme pénale puisse y mettre fin.

Le Belarus est en effet le seul pays européen qui continue d’appliquer la peine de mort pour certains crimes en temps de paix.

« Je suis profondément déçu du fait que les tribunaux continuent de condamner à la peine de mort », déclare M. Haraszti dans un communiqué de presse. Le 18 septembre, la Cour suprême de Belarus a confirmé la peine capitale prononcée contre Pavel Selyu, accusé d’un double meurtre et de vol de documents et condamné à mort le 12 juillet.

En 2013, deux autres individus ont été condamnés à mort par ...

Lire la suite

Le mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus a été prolongé d’un an

Miklos Haraszti_rapporteur spécial de l'onu sur belarus

Le Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies a adopté la résolution proposant de prolonger d’un an le mandat du Rapporteur spécial de l’ONU sur le Bélarus Miklos Haraszti.

La résolution a été adoptée le 13 juin lors d’une session du Conseil des droits de l’homme à Genève. 26 pays ont voté pour l’adoption du texte, 3 pays (l’Inde, le Kazakhstan et le Venezuela) ont voté contre, 18 pays se sont abstenus. Le règlement stipule que les résolutions sont adoptées à la majorité simple.

 voting results resolution on belarus

Les représentants de l’Irlande et des États-Unis, ainsi que le représentant du Bélarus auprès de l’ONU à Genève Mikhaïl Khvostov et les représentants de l’Équateur et du Venezuela ont pris la parole avant le vote de la résolution.

Khvostov ...

Lire la suite

Bélarus : des violations systémiques et systématiques des droits de l’Homme relevées

Miklos Haraszti_rapporteur spécial de l'onu sur belarus

Selon l’évaluation du Rapporteur spécial, les droits de l’Homme continuent d’être limités de façon systémique et systématique, en particulier pour ce qui concerne les libertés d’association, de rassemblement, d’expression et d’opinions ainsi que les garanties de procès juridiques équitables.

Le mandat du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’Homme au Bélarus a été établi par la résolution 20 /13 du Conseil des droits de l’Homme. Dans ce rapport, le Rapporteur Spécial, Miklós Haraszti, qui a pris cette fonction officiellement le 1 novembre 2012, décrit la situation actuelle des droits de l’Homme au Bélarus depuis l’établissement du mandat le 5 juillet 2012 et inclut les informations recueillies jusqu’au 31 mars 2013.

« L’élection p...

Lire la suite

Les Nations Unies adoptent une résolution sans précédent pour mettre fin à l’asphyxie financière des ONG de défense des droits de l’Homme

Le Caire – Nizhniy Novgorod – Saint-Pétersbourg – Paris – Genève – Minsk, le 21 mars 2013
Le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies a fermement réagi aujourd’hui à la tendance croissante visant à entraver, voire à criminaliser, les activités des défenseurs des droits de l’Homme en restreignant leur droit à avoir accès au financement, notamment de source étrangère. Le Conseil a adopté par consensus une résolution sans précédent présentée par la Norvège et soutenue par plus de 62 États, stipulant qu’« aucune disposition législative ne devrait criminaliser ou discréditer des activités de défense les droits de l’Homme en raison de leur source de financement ».

« Les Nations unies adressent ainsi un message de soutien fort aux défenseurs du monde ...

Lire la suite

Décision historique de l’ONU: la détention d’Ales Bialiatski est jugée arbitraire, des compensations sont exigées

ONU_droits-de-lhomme

Paris-Genève, 21 décembre 2012

Lors de sa 64ème session, le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire (GTDA) a adopté l’avis A/HRC/WGAD/2012/39, publié le 23 novembre, par lequel la détention de M. Ales Bialiatski, président du Centre de défense des droits de l’homme Viasna et vice-président de la FIDH, est jugée arbitraire, « en contravention avec le paragraphe 1 de l’article 20 de la Déclaration universelle des droits de l’homme [DUDH] et l’article 22 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques [PIRDCP] ».

Le GTDA a indiqué que « la solution adéquate à cette situation serait de libérer M. Bialiatski et de lui accorder un droit de réparation conformément au paragraphe 5 de l’article 9 du PIRDCP »...

Lire la suite

Le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’homme recommande une nouvelle fois au Bélarus de résoudre ses problèmes systémiques

En avril 2012 a été publié le rapport du Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’homme sur la situation au Bélarus. Ce texte avait été présenté oralement lors de la dix-huitième session du Conseil des droits de l’homme à Genève en septembre dernier. Étant donné que depuis cette date, le gouvernement bélarusse n’a pas appliqué la majeure partie de ces recommandations, le Haut commissaire les réitère, et ajoute plusieurs exigences nouvelles.

Le rapport recouvre la période allant du 19 décembre 2010 au 23 mars 2012. Étant donné que les représentants du Bureau du Haut commissariat se sont vu interdire l’entrée sur le territoire du Bélarus, ce rapport repose sur diverses sources, y compris des informations fournies par le gouvernement.

« Après les élections, la situation dans le domaine des ...

Lire la suite

l’ONU dénonce la condamnation du défenseur des droits humains bélarusse Ales Bialiatski

La peine de 4 ans et demie de prison infligée la semaine dernière à Ales Bialiatski, défenseur des droits de l’homme au Belarus, est « préoccupante », a indiqué mardi une porte-parole du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), Ravina Shamdasani.

Selon elle, cette condamnation aura « un impact négatif sur la capacité de la société civile bélarusse à opérer librement et sans peur ». La peine d’emprisonnement a été prononcée sur la base d’accusations d’évasion fiscale. Dans un communiqué, le HCDH a précisé que M. Bialiatski a été arrêté, interrogé et intimidé.

« L’Assemblée nationale biélorusse a également récemment approuvé des mesures plus restrictives sur la liberté pacifique de se rassembler et la liberté d’association et d’expression », a souligné Rav...

Lire la suite