défenseurs des droits de l’Homme articles avec le mots clés

Plusieurs ONG bélarusses ont adressé à l’ONU un rapport conjoint sur la situation des droits de l’homme

ONU_droits-de-lhomme

Les ONG bélarusses ont adressé leur rapport à l’ONU dans le cadre de la procédure de l’Examen périodique universel. Le rapport de l’État doit être présenté avant le 19 janvier 2015.

Le rapport a été préparé par les organisations suivantes : le Comité Helsinki du Bélarus ; le CDH Viasna ; le Centre pour la transformation par le droit Lawtrend ; l’Assemblée des ONG démocratiques du Bélarus ; l’Association bélarusse des journalistes ; l’Initiative juridique ; le Comité Solidarité ; l’Initiative « Pour la liberté religieuse » ; le Bureau des droits des personnes handicapées ; le Centre de documentation bélarusse ; et la Maison bélarusse des droits humains B. Zvozskov.

L’Examen périodique universel (EPU) qui est actuellement en cours au Bélarus est un mécani...

Lire la suite

Liberté d’association au Bélarus en 2014

assambleya-lawtrend

L’Assemblée des ONG démocratiques et le Centre pour la transformation par le droit Lawtrend ont publié un rapport de suivi conjoint sur « La Liberté des associations et le statut des organisations non gouvernementales au Bélarus pour le deuxième trimestre 2014 ».

Les auteurs affirment que les modifications législatives relatives à l’enregistrement des ONG auraient pu devenir le principal facteur d’une tendance positive. Ils constatent cependant que, bien que la législation ait été officiellement améliorée, les conditions réelles de l’enregistrement de nouvelles organisations n’ont pas beaucoup changé.

Le rapport comprend la liste des nouvelles organisations enregistrées, parmi lesquelles les organisations sportives à but non lucratif constituent encore la majorité.

Lire la suite

4 août : Ales Bialiatski appelle à soutenir la société civile du Bélarus

solidarity-day-civil-society-belarus-logoeng

Le 4 août se tiendra dans plusieurs pays la Journée de solidarité avec la société civile et le mouvement de défense des droits humains du Bélarus, organisée à la date anniversaire de l’arrestation du prisonnier politique récemment libéré Ales Bialiatski.

Cet événement a été initié en 2012 par une coalition d’organisations non gouvernementales de divers pays comme un acte de solidarité avec les forces de la société civile du Bélarus et de soutien moral aux défenseurs des droits humains et aux activistes civiques qui poursuivent leur travail dans ce pays.

« Tous les prisonniers politiques, moi compris, avons énormément apprécié la solidarité de nos collègues et de personnes que nous ne connaissions peu ou pas, qui nous ont soutenus par leurs lettres ou par l’organis...

Lire la suite

Dans dix villes du Bélarus, les activistes de Viasna se sont vu interdire d’organiser des rassemblements à l’occasion du 4 août

Les demandes d’autorisation de rassemblements en faveur de la libération des prisonniers politiques que les défenseurs des droits humains souhaitaient organiser à l’occasion de la Journée de solidarité avec la société civile du Bélarus ont été rejetées par les autorités locales de Novopolotsk, Vitebsk, Gomel, Mozyr, Rechitsy, Jodino, Borisov, Baranovichi, Smorgon et Moguilev.

Le coordinateur des bureaux régionaux du Centre de défense des droits humains Viasna, Dmitri Soloviev, a indiqué que les refus reposent tous sur des prétextes formels et n’ont pas surpris les demandeurs de ces autorisations...

Lire la suite

Le chef de la diplomatie polonaise a assuré les ONG bélarusses de son soutien

bialiacki_polshcha-b

 « Je commence à perdre parfois mes mots du fait de la quantité de mes rencontres, mais je ne cesserai de répéter à tous mes interlocuteurs qu’il est indispensable de se focaliser sur la société bélarusse », a déclaré Ales Bialiatski à la fin de la seconde journée de son déplacement à Varsovie.

Cette journée avait commencé par une conférence vidéo du directeur du Centre de défense des droits humains Viasna avec le professeur Irena Lipowicz, déléguée du gouvernement polonais pour les droits de l’homme. Ils ont discuté de la façon dont ce Bureau peut aider les organisations non gouvernementales au Bélarus », a rapporté Olga Salomatova, de la Fondation Helsinki pour les droits de l’homme.

Ensuite, le défenseur des droits humains bélarusse s’est rendu à la r...

Lire la suite

À Paris, Ales Bialiatski a été reçu à l’Hôtel de Ville et au ministère français des Affaires étrangères

La visite du vice-président de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) Ales Bialiatski à Paris s’est achevée. Trois années exactement se sont écoulées depuis sa dernière venue dans la capitale française, un mois avant son arrestation. Tout au long de sa détention, les organisations membres de la Fédération dans tous les pays du monde ont mené de nombreuses actions de solidarité et ont multiplié les efforts visant à obtenir sa libération.

Ces retrouvailles tant attendues ont réuni les employés du bureau parisien de la FIDH, des membres du conseil de la Fédération, de jeunes activistes, des traducteurs de l’organisation, autant de soutiens de longue date de celui qui il y a peu encore était un prisonnier politique.

bialiacki_kulaeva_paryzh_2014-07-04     SAMSUNG

Lire la suite

Ales Bialiatski au Parlement européen : Je n’ai pas été libéré sans raison

BialiatskiGrzyb-300x200

Le 2 juillet, l’ancien prisonnier politique et directeur du Centre de défense des droits humains Viasna a eu à Strasbourg une entrevue avec Martin Schulz, qui vient d’être réélu au poste de président du Parlement européen, ainsi qu’avec le commissaire européen à l’Élargissement et à la Politique de voisinage Stefan Füle, le secrétaire général du Conseil de l’Europe Thorbjorn Jagland et la présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe Anne Brasseur.

Le défenseur des droits humains bélarusse a tenu une conférence de presse au Parlement européen. Le site de Radio Liberté rapporte les propos d’Ales Bialiatski :

« Le Conseil de l’Europe possède des exigences fondamentales, et nous y attachons nous aussi la plus grande importance...

Lire la suite

Ales Bialiatski s’est rendu à Bruxelles et à Strasbourg

ales-fidh-brussels-eu-300x200

Ales Bialiatski, directeur du Centre de défense des droits humains Viasna et vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), est arrivé le 1er juillet à Bruxelles. Il y a rencontré des représentants de l’Union européenne afin de les remercier de leurs efforts inlassables en vue d’obtenir sa libération et pour les appeler à continuer de lutter pour la libération de tous les prisonniers politiques au Bélarus et pour obtenir des changements systémiques dans la situation des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Le défenseur des droits humains a également appelé à soutenir la société civile bélarusse dans sa lutte pour la démocratie et les droits humains.

Les diplomates et journalistes européens ont interrogé le dirige...

Lire la suite

Ales Bialiatski aux médias lituaniens : je n’en veux pas à la Lituanie

bialiatski-vilnia-press

Ales Bialiatski, directeur du Centre de défense des droits humains Viasna, vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH) et l’un des fondateurs de la Maison bélarusse des droits de l’homme Boris Zvozskov à Vilnius (Lituanie), a donné une conférence de presse pour les médias lituaniens le 27 juin à Vilnius.

« Non, je n’éprouve ni rancune ni colère. » C’est par ces mots que l’ancien prisonnier politique a ouvert sa rencontre avec les journalistes, expliquant qu’il voulait immédiatement répondre à une question dont il savait qu’elle lui serait nécessairement posée. « Ce ne sont pas les autorités lituaniennes mais les autorités bélarusses qui m’ont mis en prison. »

Rappelons que les poursuites pénales déclen...

Lire la suite

Sacha Koulaeva : la libération d’Ales est un signe d’espoir pour les défenseurs des droits humains persécutés dans d’autres pays

bialiatski_kulaeva

Sacha Koulaeva, responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale à la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), s’est rendue à Minsk le 23 juin pour transmettre à Ales Bialiatski, vice-président de la Fédération, les félicitations de ses collègues du monde entier pour sa libération.

« Bien sûr, c’est une journée très heureuse. Une journée heureuse pour moi personnellement, pour nous tous, pour des dizaines, des centaines de personnes dans le monde entier — pour tous ceux qui se sont battus pour cette libération, et ils ont été très nombreux. C’est une grande joie pour énormément de personnes dans tous les pays d’Amérique latine, d’Asie, d’Afrique et évidemment dans notre région, en Europe de l’Est et en Asie centrale...

Lire la suite