représentants des Etats membres UE articles avec le mots clés

Le président allemand espère l’ouverture de négociations sur l’adhésion du Bélarus au Conseil de l’Europe

Le président de la République fédérale allemande Joachim Gauck a déclaré mardi 22 avril espérer que la situation du Bélarus allait rapidement évoluer et que des discussions sur l’adhésion de ce pays au Conseil de l’Europe pourraient enfin commencer.

Cela pourrait se produire si le gouvernement bélarusse abolissait la peine de mort, libérait les prisonniers politiques et mettait en œuvre des réformes démocratiques, a précisé M. Gauck, qui s’exprimait lors d’une réunion du Conseil de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) à Strasbourg.

Le Bélarus est le seul pays européen à ne pas appartenir au Conseil de l’Europe.

En 1993, le parlement bélarusse a obtenu un statut d’invité spécial à l’APCE, mais ce statut lui fut retiré en 1996 après la ...

Lire la suite

Déclaration de Bertrand Delanoë au sujet du procès d’Ales Bialiatski

Paris, 25 novembre 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

de Bertrand Delanoë

C’est avec indignation et consternation que j’apprends la condamnation à 4 ans et six mois d’emprisonnement d’Aliaksandr Bialiatski, Vice-président de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et Président du Centre de défense des Droits de l’Homme « Viasna » en Biélorussie.

Aliaksandr Bialiatski s’est battu pour la défense des Droits de l’Homme sans relâche, malgré les menaces. Arrêté par les autorités biélorusses en août dernier et accusé d' »évasion fiscale particulièrement importante », il est victime comme d’autres prisonniers d’opinion en Biélorussie de la désinformation de l’Etat.

Pierre Schapira, mon adjoint chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la fra...

Lire la suite

Réaction de Markus Löning au verdict prononcé à l’encontre d’Ales Bialiatski

Markus Löning, délégué du gouvernement fédéral allemand pour les droits humains, a réagi, le 24 novembre 2011, à la condamnation du défenseur bélarusse des droits de l’homme Ales Bialiatski :

Je condamne fermement le verdict prononcé à l’encontre d’Ales Bialiatski, et j’exige sa libération immédiate.

Il n’est pas compliqué de comprendre que, en le condamnant sur la base d’une accusation pénale montée de toutes pièces, les autorités bélarusses tentent de réduire au silence ce défenseur très actif des droits de l’homme. Il s’agit d’un acte lâche et absolument injustifié.

J’exige la libération et la réhabilitation de tous les détenus politiques au Bélarus, ainsi que la fin des répressions visant les organisations non gouvernementales d’opposition et...

Lire la suite

Le ministre des Affaires européennes David Lidington condamne le verdict prononcé dans l’affaire Ales Bialiatski

Le ministre des Affaires européennes David Lidington a estimé, le 24 novembre 2011, que ce verdict constituait une nouvelle manifestation de l’utilisation du système judiciaire bélarusse en tant qu’outil de répression à l’encontre des personnes qui, dans ce pays, défendent les droits humains fondamentaux.
Après la condamnation d’Ales Bialialtski, le ministre des Affaires européennes a déclaré :
 » Aujourd’hui, une fois de plus, le système judiciaire bélarusse a été employé pour punir un citoyen qui souhaitait exercer et défendre les droits humains fondamentaux. Je condamne fermement la condamnation du célèbre défenseur bélarusse des droits de l’homme Ales Bialiatski à quatre ans et demi d’emprisonnement pour « évasion fiscale ».
Pour obtenir les ...
Lire la suite

Lettre du président de la CNCDH à Alain Juppé, Ministre d’Etat, Ministre des affaires étrangères et européennes

Le président de la Commission nationale consultative des droits de l’homme a envoyé une lettre à Alain Juppé, Ministre d’Etat, Ministre des affaires étrangères et européennes, pour demander que la France se mobilise davantage sur le cas d’Ales Bialiatski.

Lettre_CNCDH_a_A.Juppé_15092011.pdf
Download this file

Retour

Lire la suite

M. Bertrand DELANOË, Maire de Paris

Je tiens à exprimer ma plus vive préoccupation à la suite de l’arrestation d’Aliaksandr Bialiatski, Vice-président de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et Président du Centre de défense des Droits de l’Homme « Viasna » au Bélarus.

Malgré les menaces des autorités bélarusses, cet homme de courage s’est battu quotidiennement pour la défense des Droits de l’Homme dans son pays sans relâche, et ceci en risquant sa vie.

Au nom de Paris, marquée par son attachement indéfectible au respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales dans le monde, j’exprime mon entière solidarité envers Aliaksandr Bialiatski et j’appelle les autorités du Bélarus à sa libération immédiate et sans condition.

1 septembre 2011

Retour

Lire la suite