supervision préventive articles avec le mots clés

La supervision préventive n’empêchera pas Ales Bialiatski d’agir au niveau international

bialiacki_2014

Le 23 juin, le directeur du CDH Viasna Ales Bialiatski s’est rendu dans les locaux de l’Inspection d’application des peines du commissariat de l’arrondissement Pervomaisky (Minsk), où il a été informé de son placement sous supervision préventive.

L’ex-prisonnier politique fait l’objet de diverses limitations et obligations « préventives ».

- J’ai signé un document sur la supervision préventive, qui stipule qu’une fois par mois je dois avoir un entretien avec un agent de police, et que je ne dois pas commettre plus de trois délits administratifs en l’espace d’un an, parce que dans ce cas ils auraient la possibilité de me placer sous surveillance préventive — une forme plus sévère de contrôle des anciens détenus...

Lire la suite

L’ancien prisonnier politique Pavel Vinahradau reste sous surveillance policière

pavel-vinagradau

Le 24 avril, ancien prisonnier politique Pavel Vinahradau s’est rendu au commissariat de l’arrondissement Maskouski à Minsk pour son dernier jour de surveillance préventive, imposée pour ces activités militantes. Cependant, les agents de police lui ont dit que sa période de restriction pouvait être étendue.

Le 25 avril, Vinahradau a été informé que sa période de surveillance préventive a été prolongée de 6 mois.

Pavel Vinahradau est un des premiers militants à avoir été condamné dans le cadre du procès qui a suivi les élections présidentielles de décembre 2010. Il a au départ été libéré mais immédiatement placé sous surveillance préventive. Pendant ce temps, le militant a été régulièrement soumis à des obstacles administratifs en raison de ses activités politiques...

Lire la suite

La supervision de l’ancien prisonnier politique Zmitser Dashkevich a été prolongée de trois mois

daszkevicz-released

Le Tribunal d’arrondissement de Pershamaiski (Minsk) a prolongé la supervision préventive de l’ancien prisonnier politique Zmitser Dashkevich. Sa peine de supervision, d’une durée de six mois, devait expirer le 28 février, mais le Tribunal l’a prolongée jusqu’au 28 mai, rapporte Radio Svaboda.

Zmitser Dashkevich n’a pas assisté à l’audience car il se trouvait à son travail.

Zmitser Dashkevich a été libéré de la prison N°1 de Hrodna le 28 août 2013 après trois ans d’emprisonnement. Il avait été arrêté le 18 décembre 2010, à la veille de la dernière élection présidentielle. Il a été condamné pour « hooliganisme aggravé » puis pour « refus répétés d’obéir aux ordres des agents de l’administration pénitentiaire »...

Lire la suite