Violations du droit du travail et travail forcé au Bélarus. Un nouveau rapport de la FIDH et du CDH Viasna

Bobruisk

La question du droit du travail est très sensible au Bélarus, et particulièrement aujourd’hui. Il ne se passe pas un jour sans que les médias ne publient des informations sur des étudiants employés sur les chantiers des sites sportifs qui doivent être mis en exploitation lors du prochain championnat international de hockey, sur des conscrits occupés à la récolte ou sur des journées de travail non payé (« soubbotnik ») imposées à la population par les autorités locales.

Le rapport de 80 pages rédigé conjointement par la FIDH et le CDH Viasna et présenté à Minsk à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme dresse le constat de la crise profonde qui affecte la sphère socio-économique et dénonce les violations quotidiennes du droit du travail dont sont victimes les citoyens du Bélarus.

Rédigé à l’issue d’une mission internationale qui s’est rendue dans plusieurs régions du Bélarus en juin 2013, le rapport met en évidence l’ampleur des violations des droits sociaux et économiques des citoyens bélarusses.

Photo : AFP/Viktor Drachev

Texte complet (en anglais) du rapport de la FIDH et du CDH Viasna sur les violations du droit du travail et le travail forcé au Bélarus

Forced Labor in Belarus FIDH&Viasna report by Freeales